Budget régional, les Verts ouvrent la crise

Devant les journalistes ce mercredi, Gérard Leras, président du groupe, et Alain Coulombel, élu savoyard, ont dénoncé l'inertie de la région : " il faut deux ans pour réorienter les financements, à ce compte-là il n'y aurait pas de vrai budget de crise avant 2010 " ce qui, selon eux, serait beaucoup trop tard. Ils demandent d'urgence un débat interne au sein de la majorité régionale pour revoir de fond en comble les priorités. Selon eux, il faudrait d'abord couper dans des dépenses qui leur paraissent excessives comme la communication ou le pavillon régional de l'exposition Shanghai 2010. Ensuite mettre fortement l'accent sur la réhabilitation des lycées et des logements, pour alléger leur facture énergétique. Accélérer la rénovation de nouvelles lignes ferroviaires prévues, acheter plus massivement de nouveaux matériels roulants. Un budget qui joue réellement le rôle " d'amortisseur de crise ". Comment le financer ? Ils préconisent un recours à l'emprunt, considérant que la région garde de la marge, car elle reste faiblement endettée. Ils proposent même le lancement d'un emprunt obligataire qui fasse appel directement à l'épargne des rhônalpins. Et s'ils n'obtiennent pas satisfaction auprès du président de la région, envisagent-ils de refuser le vote du budget ? Quand même pas, " ce n'est pas comme ça qu'on fait de la politique " conclut Gérard Leras.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut