(Photo by Olivier CHASSIGNOLE / AFP)

Bientôt le retour du masque dans les TCL à Lyon ? Son usage recommandé par l’État

Les Lyonnais devront-ils bientôt remettre le masque pour emprunter le métro, le bus ou le tram des TCL ? La question se pose alors que les cas de Covid augmentent rapidement dans le Rhône et que la Première ministre recommande aux Français de se masquer dans les transports en commun, sans obligation pour le moment. 

Face au rebond de l’épidémie de Covid-19 et en raison de l’augmentation rapide du nombre de cas positifs, la ministre de la Santé avait recommandé lundi 27 juin aux Français de remettre le masque pour emprunter les transports en commun. Mardi 28 juin, la Première ministre Élisabeth Borne lui a fait écho en demandant aux préfets et aux autorités sanitaires d'encourager le port du masque "dans les lieux de promiscuité" et "espaces clos", en particulier "les transports en commun". 

Lire aussi : Faut-il craindre une nouvelle vague de Covid-19 à Lyon et dans le Rhône pour l’été ?

Des "recommandations", sans "caractère obligatoire" mais qui interviennent alors que le taux d’incidence de l'épidémie "a doublé en une semaine sur la quasi-totalité du territoire métropolitain et dans l’ensemble des classes d’âge de la population", a souligné Matignon.  Dans le Rhône, le taux d’incidence, qui permet de mesurer la circulation du virus à un instant T sur le territoire, est ainsi passé de 489 cas positifs pour 100 000 habitants (sur une semaine) le 19 juin à 729 le 25 juin. 

Un rebond lié à un sous variant et au "relâchement" des Français

Lors d’un entretien avec Lyon Capitale en début de semaine, le docteur Durand, directrice de la santé publique à l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes, nous expliquait que cette augmentation des cas est d’abord liée "à la circulation de nouveaux sous-variants que nous attendions puisqu’ils progressent un peu partout en Europe". Pour elle, "la progression de l’incidence est aussi liée au relâchement des gestes barrières dans les lieux fermés et lors de rassemblements de personnes en grand nombre. Le masque est très peu porté, le lavage des mains est également réduit et d’autre part les chiffres de la vaccination n’augmentent pas autant qu’on le souhaiterait, notamment chez les personnes les plus fragiles".

Un entretien complet sur la situation du Covid dans le Rhône à retrouver ici. 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut