Biennale d’art contemporain : "Les artistes sont sensibles à l’actualité"

Isabelle Bertolotti, directrice artistique de la biennale d’art contemporain, est l’invitée de 6 minutes chrono.

Reportée d’un an en raison de la covid-19, la biennale d’art contemporain est de retour et jusqu’au 31 décembre 2022. Cette saison, la manifestation s’étale sur une dizaine de sites. Intitulée Manifesto of fragility, elle se veut pour Isabelle Bertolotti, directrice artistique de l’événement, une réponse “pour passer des difficultés”. “A travers les oeuvres d’art, on se rend compte que par le passé, il y a eu des moments de fragilités. Parfois les oeuvres témoignent. Des fois, elles proposent de l’espoir, parfois un peu. En tout cas, elles nous alertent sur le fait que l’on doit être conscient de nos fragilités et nous informe sur les moyens de passer ces crises”, poursuit la directrice du MAC.

Cette biennale est marquée par des oeuvres parfois cataclysmiques à l’usine Fagor ou au musée Guimet et résonne avec la crise environnementale. “Les artistes sont sensibles à l’actualité et ressentent l’angoisse climatique, de la guerre et des migrations”, rappelle Isabelle Bertolotti.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut