Métropole de Lyon vue du ciel

Auvergne-Rhône-Alpes : les villes touchées par le réchauffement climatique

Une analyse inédite montre que six villes de la région ont enregistré parmi les plus fortes hausses de leur température moyenne en Europe.

Il s'agit d'une enquête exclusive publiée par l'European Datajournalism Network (EDJNet). Une étude titanesque, basée sur plus de cent millions de données météorologiques, montre que toutes les plus grandes villes européennes sont plus chaudes au XXIe siècle qu'elles ne l'étaient au XXe siècle.

Parmi les 451 villes du classement, 64 sont françaises et 6 sont établies en  Auvergne-Rhône-Alpes. La hausse de la température moyenne annuelle relevée au XXIe siècle (jusqu'au 31 décembre 2017) par rapport à la moyenne annuelle relevée au XXe siècle varie entre 1,08°C (pour Lyon) et  0,93°C (pour Annecy).

Lyon : +1,08 °C (212e)
Valence : + 1,05 °C (242e)
Roanne : + 1,04°C (254e)
Clermont-Ferrand : + 0,99 °C (302e)
Grenoble : + 0,94°C (345e)
Annecy : +0,93°C (352e)

Lire aussi : Réchauffement climatique : quel impact à Lyon ? 

Les flèches montrent l'intensité de l'augmentation des températures depuis le siècle dernier. Leur inclinaison varie selon l'intensité.
à lire également
Pascal Le Merrer, fondateur des Journées de l’économie de Lyon © Antoine Merlet
Entretien avec Pascal Le Merrer, professeur d’économie à l’ENS, qui a fondé, à Lyon, en 2008 les Journées de l’économie, dont la 12e édition s’ouvre le 5 novembre sur le thème “Environnement, numérique, société… la décennie de tous les dangers”. Dix ans durant lesquels les économistes vont devoir “trouver un consensus” pour éviter un retour des populismes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut