Attentat Trèbes
(PASCAL PAVANI / AFP)

Attentat Trèbes : les réactions politiques à Lyon

De Laurent Wauquiez à Bruno Bonnell, nombreux sont les élus, de tous bords, à avoir rendu hommage au courage du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui a succombé dans la nuit à ses blessures, ainsi que de manière plus général aux victimes de l'attentat de Trèbes.

Aux hommages de Gérard Collomb aux victimes, se sont évidemment ajoutées les réactions de nombreux élus politiques de la région. Le président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez a lui aussi salué l'engagement d'Arnaud Beltrame "un héros français", selon le leader de la droite. "Mes pensées vont aux nouvelles victimes de la barbarie islamiste et à leurs familles, a-t-il ajouté. Hommage à nos forces de l’ordre qui ont encore démontré leur courage et leur sang-froid". Jean-François Debat, à la tête du groupe Socialistes et démocrates à la Région, a fait part de ses "pensées pour les familles des victimes". "Soutien et respect aux forces de l’ordre, a-t-il poursuivi. Restons unis dans l’épreuve".

De son côté Emmanuel Macron a réagi depuis Bruxelles, où il se trouvait aux côtés d'Angela Merkel, assurant que les individus radicalisés sont suivis de très près. Il a également rendu hommage à Arnaud Beltrame "Le lieutenant-colonel A. Beltrame est tombé en héros pour mettre un terme à l’équipée meurtrière d’un terroriste djihadiste, a commenté le président de la République. J’adresse à sa veuve, à ses proches, à ses frères d’armes mes condoléances les plus sincères et j’appelle chaque Français à honorer sa mémoire." Il a été imité par son premier ministre, Edouard Philippe. Dans une logique d'unité nationale, le chef de l'Etat a invité "chacune et chacun de nos concitoyens à être conscient de la gravité de la menace terroriste mais à être également conscient de la force et de la résistance que notre peuple a démontrées chaque fois qu'il a été attaqué".

Critiques à l'extrême-droite

Les députés élus sur les circonscriptions de Lyon, Anne Brugnera, Hubert Julien-Lafferrière et Thomas Rudigoz, ont relayés les hommages gouvernementaux. Le député de Villeurbanne, Bruno Bonnell, a rendu hommage à Arnaud Beltrame. "Son acte d’héroïsme nous rappelle que les forces de l’ordre sont prêtes à aller jusqu’au bout du sacrifice pour protéger les populations. Je présente à la famille du lieutenant-colonel Beltrame mes sincères condoléances, a estimé l'élu. Il a rappelé à la Nation le sens du mot courage". A Villeurbanne toujours Azzedine Gaci, recteur de la mosquée a condamné dans un communiqué commun avec son homologue lyonnais Kamel Kabtane cet attentat "odieux" et "lâche". Le CRCM Rhône-Alpes a fait de même.

A l'extrême-droite les hommages ont rapidement fait place aux critiques. "Tout mon soutien au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, héros français qui se bat contre la mort et qui a affronté ce barbare marocain fiché S", a commenté Christophe Boudot, chef de file du FN dans le Rhône. "Le profil du terroriste islamiste démontre que la loi de sécurité intérieure de Collomb n’a pas permis de relever notre niveau de sécurité, attaque Antoine Melliès, élu régional. Cet étranger était fiché S. Il aurait donc dû être expulsé du territoire ! L’inaction du ministre de l’intérieur est coupable". Pour rappel, l'auteur de l'attaque de Trèbes, fiché S, possédait la double nationalité franco-marocaine.

à lire également
Police lyon
Grièvement blessée, la victime a été transportée d'urgence à l'hôpital. Une personne a été placée en garde à vue. Le drame est survenu dans le quartier du Mas sud. Mercredi soir vers 22h, un homme a reçu plusieurs coups de couteau au thorax dans l'appartement d'un immeuble du chemin du Bac, relate le Progrès. D'après […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut