Hélène Geoffroy
La maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy @Thierry Chassepoux

Alliance à gauche ? La maire PS de Vaulx totalement contre un rapprochement avec Mélenchon

Le Parti socialiste a voté une résolution pour discuter avec toute la gauche dont la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon en vue des élections législatives 2022. Hélène Geoffroy, la maire PS de Vaulx, dénonce un "effacement" et une "reddition".

Le conseil national du PS s’est prononcé cette semaine en faveur d’une discussion avec le mouvement de Jean-Luc Mélenchon et l’ensemble des composantes de la gauche avant les élections législatives de juin 2022 (12 et 19 juin prochain). Avec 160 voix pour le dialogue avec LFI, 75 contre, 10 abstentions, et 58 personnes qui n’ont pas pris part au vote.

Un peu plus tôt, l'Union Populaire de Jean-Luc Mélenchon avait proposé à une partie de la gauche de former une coalition. Le parti a écrit à EELV, au PCF et au NPA (mais pas au PS) pour travailler à construire "une majorité politique à l'Assemblée nationale" lors des législatives, prévues les 12 et 19 juin prochain.

Lire aussi : Législatives : vers une alliance à gauche ? "La main est tendue, discutons", intime Bruno Bernard

La résolution adoptée par le conseil national du PS n'est pas du goût de la maire PS de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy. "J'ai voté contre la résolution. Ce n'est pas une discussion qui est proposée par le premier secrétaire, c'est la poursuite de la stratégie de l'effacement", explique-t-elle sur BFM Lyon.

"Ce que nous demande Mélenchon, il l'a dit clairement, c'est de prendre le programme de l'Union populaire, les couleurs de l'Union Populaire, bref de dire que nous devenons la France Insoumise, ce n'est pas une alliance, ce n'est pas un accord programmatique, c'est une reddition. Nous avons de profonds désaccords avec la France Insoumise", ajoute Hélène Geoffroy, qui prône des discussions avec les écologistes, les radicaux de gauche et les communistes.

A Vaulx-en-Velin, Jean-Luc Mélenchon est arrivé largement en tête au premier tour avec 54,94% des voix.


POUR ALLER PLUS LOIN

À Lyon, un candidat PCF suspend sa campagne et propose une rencontre à gauche, qu'en pensent les autres candidats ?

Le candidat communiste dans le 3e circonscription de Lyon, Boris Miachon Debard, a annoncé mardi suspendre sa campagne des législatives et propose une rencontre aux autres candidats de gauche. Qu'en pensent les autres candidats ? Une grande alliance à gauche est-elle possible ou pas ?

Lire la suite ICI.

à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut