Aéroport Lyon Saint-Exupéry terminal 1 ©Flora Chaduc

Aéroport de Lyon : quel est cet étrange parking "perdu dans les champs" ?

Plusieurs lecteurs se rendant à l'aéroport de Saint-Exupéry ont contacté Lyon Capitale, surpris de devoir garer leur véhicule dans un "parking perdu dans les champs". Pourquoi ont-ils dû laisser leur voiture en ces lieux ?

Les voyageurs qui se sont rendus à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry, sans réserver de parking à l'avance, ont pu avoir la surprise de devoir stationner dans une zone spéciale, "au milieu des champs et dans la boue", s'étonne un lecteur de Lyon Capitale. Un autre qui a contacté la rédaction ironise sur la situation "le seul aéroport du monde où il faut venir en bottes", s'inquiétant qu'il n'y ait aucune navette pour rejoindre sa voiture quand il sera de retour à Lyon.

Interrogé par Lyon Capitale, l'aéroport de Saint-Exupéry livre plusieurs explications : "En cette période de très forte affluence, à la fois loisir et affaires, nos parkings sont saturés (malgré 16 500 places proposées) et nous mettons tout en œuvre pour proposer quand même des solutions de stationnement alternatives".

Un parking de délestage

Ainsi un parking de délestage a été ouvert, l'aéroport se voulant rassurant : "Ces espaces de stationnement temporaires sont surveillés, une signalétique de guidage est mise en place, des équipes sont sur place pour organiser le stationnement, et des navettes les desservent toutes les 20 minutes jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune voiture garée. Nous avons conscience que l’expérience client n’est pas optimale et nous le regrettons, mais notre priorité est de pouvoir proposer une solution à tous, même ceux qui n’ont pas anticipé leur venue à l’aéroport." Pour éviter de se retrouver sur ce parking, il est donc conseillé de réserver sa place à l'avance. Un nouveau parking en silo de 2000 places est en cours de construction tandis que l'aéroport espère augmenter  la capacité du P5 de 50 % grâce au développement du robot voiturier qui gare les véhicules en autonomie. Enfin, le Sytral et la métropole de Lyon renégocient actuellement le contrat Rhônexpress pour permettre de voir arriver des bus directs entre le centre de Lyon et l'aéroport, ce qui permettra de privilégier un peu plus les transports en commun pour se rendre à Saint-Exupéry.

1 commentaire
  1. Els Uego - 24 octobre 2019

    Cet aéroport est la honte de la région

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut