Aéroport de Lyon : des contrôles interminables par manque d'effectifs

Ce jeudi matin, les départs en vacances ont été marqués par de longues files d'attente à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry, en raison d'un manque d'effectif de la police aux frontières assurant les contrôles.

On était loin de l'ambiance légère des départs en vacances ce jeudi matin à l'aéroport de Saint-Exupéry. Au contraire, de nombreux passagers se plaignent depuis quelques jours de vols retardés. Ce jeudi matin, huit vols ont dû décoller une demi-heure plus tard que prévu, à cause de contrôles aux frontières qui s'éternisaient.

En cause, un manque d'effectif de la police aux frontières (PAF), indique un agent au Progrès : « Il manque au moins 20 personnes pour cette période ». Mais la préfecture, interrogée par le quotidien, assure avoir anticipé le problème et argue que les temps d'attente particulièrement longs de ces derniers jours seraient dus à une vague de départs massifs typiques de l'été.

Un agent a également expliqué au Progrès que les passages automatisés rapides de frontières extérieures (PARAFE) mis en place l'an dernier n'étaient pas ouverts ce jeudi matin. Or, ces derniers ont justement été prévus pour réduire les temps d'attente, en simplifiant le contrôle pour les passagers munis d'un passeport biométrique. Encore faut-il que des policiers soient présents pour les ouvrir.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut