Accident mortel sur l'A7 : un problème de turbo à l'origine du drame

Selon le procureur de la République de la Drôme, aucun manquement au contrôle technique n'a été révélé par l'enquête. Un problème de turbo serait à l'origine de l'accident survenu lundi sur l'autoroute A7 qui a coûté la vie à cinq enfants originaires de Vénissieux.

Selon le pré-rapport de l'expert judiciaire dans l'affaire de l'accident de voiture qui a coûté la vie à cinq enfant sur l'A7 ce lundi, un problème de turbo aurait causé le drame. “L'expert judiciaire en mécanique a conclu à la casse du turbo, qui a provoqué un emballement puis l'incendie du moteur et même peut-être de l'habitacle"”, a expliqué Alex Perrin, le procureur de la République de la Drôme, selon l'AFP.  

“Le conducteur se trouvait alors dans la quasi-impossibilité d’arrêter le moteur, car la panne neutralise tous les systèmes d’assistance du freinage, d’où une sensation d’un freinage qui ne fonctionne pas”, a ajouté le procureur d'après Le Dauphiné libéré. Selon les premiers éléments, le contrôle technique du véhicule aurait dû avoir lieu en mai dernier, mais un report a été autorisé en raison de la crise du coronavirus. Aucune infraction en la matière n'a donc été constatée. 

Lundi soir dans la Drôme, au sud de Lyon, dans la direction sud-nord, le monospace d'une famille originaire de Vénissieux pris feu avant de provoquer une sortie de route qui a causé la mort de cinq enfants présents dans le véhicule, âgés de 3 à 14 ans. Quatre autres passagers, trois adultes et un enfant ont été transportés à l'hôpital. Le plus jeune et deux adultes ont leur pronostic vital engagé.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut