(Photo Hadrien Jame)

À Lyon, les écologistes vont élargir la vidéo-verbalisation sur l'ensemble de la ville

La vidéo-verbalisation va être étendue à l'ensemble des voies couvertes par les caméras de vidéo-surveillance de la ville de Lyon. Le vote va intervenir ce jeudi 5 juillet 2022 lors du conseil municipal de Lyon.

Les écologistes passent la vitesse supérieure en terme de vidéo-verbalisation. Expérimenté sur certains quartiers de la ville depuis 2019, et initié par la précédente majorité, le dispositif va être largement élargi. Une délibération va être proposée au conseil municipal de Lyon, ce jeudi 5 juillet, visant à étendre la démarche de vidéo-verbalisation sur l'ensemble des voies couvertes par les caméras de la vidéo-surveillance de la ville de Lyon jusqu'au 31 décembre 2026.

Dans son projet de délibération, la Ville de Lyon indique que la vidéo-verbalisation est "un des moyens d'action, qui s'intègre dans la réflexion globale relative à l'apaisement des voies et des espaces publics, développée et mise en oeuvre par la collectivité. Elle a pour but de mieux faire cohabiter les différents usages de l'espace public, de limiter les nuisances sonores en particulier la nuit, d'optimiser les déplacements des transports collectifs, de sécuriser les mobilités piétonnes et cyclables et de faciliter les interventions des véhicules d'urgence et de secours".

La Ville de Lyon explique que depuis le début de l'expérimentation menée il y a presque 3 ans sur plusieurs secteurs de la cité rhodanienne, plus de 15 000 verbalisations ont été effectuées. 6865 procès-verbaux ont été dressés pour des infractions à la conduite des véhicules ne respectant pas la fermeture à la circulation de certaines rues et 8725 contraventions ont été relevées pour des infractions au stationnement.

Une expérimentation qui a permis "de faire apparaître une efficacité et efficience de ce dispositif"

De plus, toujours selon la Ville, une étude statistique réalisée au 1er semestre 2022 en analysant 2897 vidéo- verbalisations entre octobre 2021 et mars 2022 "permet de faire apparaître une efficacité et efficience de ce dispositif". En effet, sur les 2897 vidéo-verbalisations, seulement 32 automobilistes ont été verbalisés plus d'une fois, ce "qui met en avant l'effet dissuasif de la vidéo-verbalisation et la prise de conscience des automobilistes du risque qu'ils encourent à ignorer la réglementation".

Le projet de délibération précise donc qu'il est "envisagé d'étendre cette démarche sur l'ensemble des voies couvertes par les caméras de vidéo-surveillance de la Ville et de la reconduire jusqu'au 31 décembre 2016".

Le maire de Lyon, Grégory Doucet / (Photo by JOEL SAGET / AFP)

Cette délibération devrait être largement adoptée, les écologistes ayant une large majorité au conseil municipal de Lyon. Et la droite lyonnaise ne devrait pas s'opposer à une telle délibération.


"On n'a pas peur dans certaines situations de développer des outils qui visent à sanctionner des contrevenants"

Grégory Doucet, maire écologiste de Lyon


Répondant à une question d'un habitant lundi soir lors d'une réunion publique sur le projet d'apaisement de la Presqu'île, Grégory Doucet a confirmé l'élargissement de la vidéo-verbalisation "sur l'ensemble de la ville" "ce qui va nous permettre de pouvoir sanctionner un certain nombre de contrevenants". "On est bien engagés à la fois dans un équilibre entre à la fois réaménager les espaces publics pour favoriser certains comportements et en même temps on n'a pas peur dans certaines situations de développer des outils qui visent à sanctionner des contrevenants", conclut le maire écologiste de Lyon.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut