A Lyon, de plus en plus de lycéens dans les rues !

Ils dénoncent les suppressions de postes dans l'éducation prévues pour la rentrée 2008. Au milieu des lycéens, une dizaine de professeurs intégre le cortège. Un jeune passe par là et balance du tac au tac. " Ah enfin, vous êtes sortis de vos classes. Il était temps ! " Les profs ne bronchent pas. Hatem du lycée Alfred Musset de Villeurbanne regrette aussi ce manque de mobilisation des enseignants. "On fait le maximum sur Lyon pour mobiliser les professeurs. Il faut agir vite car dès l'année prochaine, des postes seront supprimés". Le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, interrogé par nos confrères de LCI , a rappelé que sur les 8.830 postes supprimés à la rentrée, 5.000 postes seraient transformés en heures supplémentaires et a demandé 'qu'on relativise tout ça', estimant 'les manifestations, voire (leur) brutalité, disproportionnées par rapport aux enjeux'.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut