Vu de Lyon
©Tim Douet

Chômage : une baisse anecdotique quand elle n’est pas inexistante

Si la région suit très légèrement la baisse des chiffres du chômage évoquée hier au niveau national, ce n’est qu’après avoir augmenté en décembre. Dans le département du Rhône, le nombre de chômeurs augmente.

Dévoilés hier soir, les chiffres pour la région ne sont pas brillants. La baisse de 0,3 % du nombre de chômeurs de catégorie A a finalement très peu d'incidence. En effet, les chiffres de la région stagnaient depuis près de quatre semestres avant qu'ils n'augmentent au mois de décembre dernier. La baisse de 0,3 % annoncée pour le mois de janvier est donc anecdotique, puisqu'elle rééquilibre en réalité le nombre de chômeurs sans aucune activité de la région, toujours autour de 400 000. Surtout que Pôle Emploi a précisé pendant la diffusion de ses chiffres "une hausse inhabituellement forte du nombre de radiations pour défaut d'actualisation".

Malgré les couacs dans les actualisations en ligne, les chiffres augmentent pour le Rhône : 90 nouveaux chômeurs de catégorie A sont venus pointer aux services de Pôle Emploi au mois de janvier. Désormais, le chômage sans aucune autre activité touche près de 99 200 personnes dans le département. La Savoie et la Haute-Savoie sont préservées par la période de sports d'hiver, en particulier les jeunes de la région qui s'y sont rendus pour effectuer des contrats saisonniers.

20 chômeurs de moins sur les 82 000 de la métropole

La métropole de Lyon a 20 chômeurs de moins en catégorie A, selon les chiffres diffusés hier soir par la préfecture. C'est peu pour une métropole souvent considérée comme l'une des plus dynamiques de France au niveau économique. Aujourd'hui, 82 000 personnes sont classées en catégorie A dans la métropole et n'ont donc pas d'autre activité que celle d'être à la recherche d'une opportunité professionnelle.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut