Hubert Julien Laferrière
© Tim Douet

49-3 : un député du Rhône quitte La République En Marche

Hubert Julien-Laferrière, député du Rhône, annonce qu'il quitte le groupe La République En Marche (LREM) à l'Assemblée nationale. Le Lyonnais était opposé à l'utilisation du 49-3 dans le cadre de la réforme des retraites. 

Dans un message publié lundi soir, le député du Rhône Hubert Julien-Laferrière annonce quitter le groupe La République En Marche à l'Assemblée nationale : "Alors que, élections après élections, l’abstention monte, le nationalisme et le repli progressent, que le sentiment de l’inutilité de la classe politique croît fortement, alors que depuis 15 mois le pays est avec la crise des gilets jaunes puis la réforme des retraites secoué par des mouvements sociaux d’une intensité rarement atteinte, je ne me résigne pas à laisser jeter à nouveau le discrédit sur le Parlement".

Il regrette l'utilisation de l'article 49-3 dans le cadre de la réforme des retraites, craignant que cela "attise les tensions et aboutir à l’adoption d’une loi capitale sans vote et sans que les représentants de la nation aient pu débattre jusqu’au bout (...) Pour nous, parlementaires appelés à faire la loi, apprécier un texte inabouti évoluant au gré de discussions extérieures à l’enceinte du Parlement n’est pas la bonne manière pour légiférer sur une réforme si importante. Je ne me résous pas à cette situation qui n’apaise rien et dévalue incontestablement l’institution parlementaire".

Hubert Julien-Laferrière annonce néanmoins qu'il ne votera pas les motions de censure "car chacune des oppositions aura également fortement contribué à ce discrédit. Désormais, seul l’intérêt général orientera mon action de parlementaire et non les consignes de vote".

à lire également
5 commentaires
  1. Galapiat - 2 mars 2020

    opposé mais pas trop quand même des fois que le vent tourne. On est pour ou contre mais on ne peut être ni à droite, ni à gauche, sauf à désirer conserver les avantages liés au poste.

  2. Galapiat - 2 mars 2020

    Mettre les responsabilités sur les motions de censure n'a aucun sens, toutes les analyses montrent que le système actuel est de loin le plus pérenne , les fonds de réserve suffisants, Avoir confié le projet à Delevoy juge et partie c'était préméditer la conclusion. Mais il est vrai les français sont trop incultes pour comprendre . lls vont être floués, Fort heureusement les caisses privées vont les sauver!!

    1. Limas69 - 3 mars 2020

      @Galapiat
      pas les sauver ... les plumer !! Nous compris d'ailleurs 🙁

      1. Galapiat - 3 mars 2020

        Limas::les sauver ? ton commentaire était bien sur sous entendu, jamais le privé n'a été une œuvre philanthropique, mais dans aujourd'hui ils ont sentis le magot des caisses de retraites .

  3. JANUS - 3 mars 2020

    Au suivant !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut