Frédéric Bello, le boucher-restaurateur de B.L.O © Tim Douet
Frédéric Bello, le boucher-restaurateur de B.L.O © Tim Douet
Article payant

Tables lyonnaises : B.L.O, le retour en grâce du gras

Probablement la meilleure viande qu’on ait jamais mangée entre Rhône et Saône. Par Toutatis !

“La vérité est le point d’équilibre de deux contradictions”, professe un proverbe chinois. Le mois dernier, on vous engageait à vous attabler chez Culina Hortus, un restaurant végétarien hautement épicurien rue de l’Arbre-Sec (on découvrait par la même occasion que les deux adjectifs n’étaient pas antinomiques). Pour la dernière adresse de l’année, on s’engraisse chez B.L.O. façon barbaque de compétition. Ce serial steakhouse à la coule de la rue de la Charité qui a ouvert au début de l’été a la puissance de feu d’un croiseur et des vaches de concours.

Il vous reste 85 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Détail d’un dessin de Kanellos Cob pour Lyon Capitale
Dans la liste des ingrédients du succès du modèle lyonnais, l’apport européen est rarement mis en avant. Il va pourtant de pair avec la dynamique économique et culturelle de Lyon. Dans la culture, avec Arty Farty, comme sur le plan institutionnel, Lyon tente de développer son propre réseau européen : celui des capitales économiques à défaut d’être des capitales nationales.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut