Charcuterie Bonnard et plateau de fruits de mer Rousseau © Tim Douet / Antoine Merlet (montage LC)
© Tim Douet / Antoine Merlet (montage LC)
Article payant

Réveillon, repas de Noël : où trouver les meilleurs produits à Lyon

Cervelas pistaché, escargots, langouste, huîtres, caviar, fromage, bûche… Pour approvisionner votre cuisine de fin d’année, Lyon Capitale a sélectionné 35 maisons appartenant à la mémoire lyonnaise qui, pour certaines, ont forgé la légende de la cuisine d’entre Rhône et Saône.


VIANDE, VOLAILLES & SPÉCIALITÉS LYONNAISES


Reynon – 13 rue des Archers, Lyon 2e – 04 78 37 39 08

Célèbre charcutier-traiteur du “carré d’or” lyonnais. Entrer chez Reynon, c’est mettre un pied au paradis de la charcuterie. Cervelas pistachés, aux morilles ou aux truffes, bien alignés par ordre de taille, enfilade de faisans farcis truffés, de poulets au vinaigre et de pintades fermières de Challans, cortège de quenelles de brochet façonnées à la main, gargantuesque tête roulée de 18 kilos, saumon et sandre “en bellevue”, andouillettes à la fraise de veau, pâtés en croûte Richelieu et Saint-Hubert, feuilletés d’escalope de ris de veau, saucissons de Lyon (que Reynon doit être le seul à fabriquer artisanalement), rosettes, jésus… et le fameux oreiller de la Belle Aurore, une pièce d’anthologie et de gourmandise de 32 kilos que les Lyonnais s’arrachent entre Noël et le jour de l’An.

Maison Ogier – 7 rue Jean-de-Tournes, Lyon 2e – 04 78 37 61 77

Belle charcuterie-traiteur rénovée par Régine et Jean-Charles Ogier, qui ont succédé en 2016 au Meilleur Ouvrier de France Jean-Paul Lechevalier, lequel les a, en quelque sorte, adoubés. Très bons produits faits maison. Pour la fin d’année, préparations fermières (comme la dinde farcie aux marrons), foie gras, saucisson pistaché truffé, demi-langouste à la parisienne, boudin blanc truffé, bouchées de ris de veau aux morilles.

Cyril Nitard – 84 rue Béchevelin, Lyon 7e – 04 72 70 77 59

Atelier-boutique hyper gourmand où Cyril Nitard (ancien chef de Fleur de Sel, à Ainay) travaille avec Kensuke Nakacho, qui a suivi de belles formations de pâtisserie à Paris et Tokyo avant de monter son propre restaurant à Kyoto (Ail en chemise). Au menu, pâté de canard de Chalosse à l’orange en croûte de pain d’épices, deux farces, gelée sauce bigarade au Grand-Marnier, terrine de foie gras au naturel, saumon gravlax Label Rouge d’Écosse, briochines de foie gras, koulibiac, escargots du Lignon.

 

Il vous reste 88 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut