Petite révolution à Lyon : un nouveau chef pâtissier chez Paul Bocuse

Petite révolution à L'Auberge du Pont de Collonges, le vaisseau amiral de Paul Bocuse, un nouveau chef pâtissier intègre l'équipage.

Le chef pâtissier Benoît Charvet, champion du monde des desserts glacés 2018, tour à tour chez Alain Senderens, Bernard Loiseau et Georges Blanc, s’apprête à rejoindre le  1ernovembre l’équipage du restaurant Paul Bocuse de Collonges-au-Mont-d’Or.

A 36 ans, Benoît Charvet, qui avait émis le souhait de faire une parenthèse professionnelle en quittant Vonnas le 8 septembre dernier, s’est tout simplement reconnu dans l’ambition de l’équipage du restaurant Paul Bocuse : "il y a des projets qui marquent une vie, Georges Blanc en fait et en fera toujours partie. Quand je suis arrivé chez lui, il m’a offert carte blanche. J’ai bénéficié de moyens humains et techniques hors normes et je me suis autant surpassé que révélé. Aujourd’hui, contribuer à l’écriture du tome 2 du Restaurant Paul Bocuse est une chance inestimable. Réinventer la carte des desserts aux côtés de Frédéric Truchot avec la même audace que Monsieur Paul aurait eu à mon âge, bénéficier d’une brigade en cuisine exceptionnelle et d’une équipe de salle qui compte parmi les meilleurs talents au monde, sont autant d’éléments qui m’ont très rapidement convaincu de remettre mon tablier de chef pâtissier."

Dès le 1er novembre, Benoît Charvet prendra le poste de chef pâtissier exécutif du restaurant et de L’Abbaye, accompagné par Frédéric Truchot, le chef pâtissier du restaurant Paul Bocuse depuis dix ans. L’ensemble de leurs créations seront à déguster à partir du mois de janvier.

Le grand projet de Paul Bocuse pour les années à venir

L'arrivée de ce nouveau chef pâtissier est une des étapes du grand projet du restaurant Paul Bocuse. Baptisé "La tradition en mouvement", l'idée est de "repenser entièrement l’expérience des desserts en revisitant le chariot des desserts et en imaginant des desserts à l’assiette était une de nos priorités." explique Vincent Leroux, directeur général du restaurant de Paul Bocuse.

Une mise en bouche (après la rénovation intégrale du restaurant il y a quelques mois) qui préfigure probablement d'autres petites révolutions.

Guide Michelin  : Bocuse doit être sanctuarisé patrimoine mondial

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut