Pas de ballon d'or mais le meilleur pâté-croûte du monde dans l'Ain

Le 10e Mondial de pâté-croûte a eu lieu, hier, à la Maison Chapoutier, à Tain-L'Hermitage. Un charcutier de Divonne-les-Bains a été sacré champion du monde, devant un Japonais et un Parisien.

Volaille de Bresse, canette de Barbarie, foie gras des Landes, cèpes, ris de veau et gelée au naturel. Voici la meilleure recette de pâté en croûte de l'année 2018. Du moins celle des douze qui a recueilli le plus de voix parmi les jurés du 10e Mondial de pâté-croûte, dont la finale s'est déroulée lundi soir à Tain-l'Hermitage à la maison de vins Chapoutier.

C'est Daniel Gobet, de So Good traiteur, à Divonne-les-Bains, qui a décroché la timbale et le très convoité titre de champion du monde de pâté-croûte 2018. Le prix lui a été remis par le chef trois-étoiles Pierre Gagnaire.

Le chef trois-étoiles Pierre Gagnaire, président du jury 2018.

Le Divonnais devance de quelques miettes le Japonais Keiichi Tokita et le charcutier parisien Olivier Horville, de la maison Vérot, qui complètent donc ce podium 2018.

Daniel Gobet succède à Chikara Yoshitomi du très chic deux-étoiles L'Ambroisie, à Paris, champion du monde 2017.

Le palmarès complet du Championnat du monde de pâté-croûte 2018

Vice-champion du monde : Keiichi Tokita (Shinagawa Prince Hotel, Tokyo) - Epaule et gorge de porc, cuisse de canard, foie de volaille blanc, gigues de chevreuil, foie gras de canard, quatre épices, trompettes de la mort, girolles, cognac, porto blanc.

3e place : Olivier Horville (Maison Vérot, Paris) - Poule de Houdan, foie gras mariné au porto, morilles, farce de porc de Bigorre et perche.

4e ex aequo : Thomas Laurier (La Dame de Pic, Paris), Richard Guillaume (Le Floris, Anières, Suisse), Timothy Foley (Le District, New York, USA), Albert Borona Miro (Ambassade de Llivia, Girona, Espagne), Antoine Corriveau (Ateliers et Saveurs, Montréal, Canada), Pierrick Bougerolle (Charcuterie Bougerolle, Saulieu), Nicolas Rafa (Mandarin Oriental/ Bar Boulud, Londres).

Prix espoir : Toru Kawamura (Le Benaton, Beaune ).

Prix de l'élégance : Jérémy Pelossier (Maison Pignol, Brignais) - Farce de canard fermier, boudin blanc, mousse de foie de canard, gésiers de canard confits, pistaches et gelée d'ail.

Prix de la Confrérie Mumm : Margaux Moisiere (L’O des Vignes,Fuissé).

à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut