Bocuse_image-gauche

Lyon : Michelin lance un avertissement à Bocuse pour ses étoiles

Alors que la Cité de la gastronomie de Lyon est sur toutes les lèvres, c'est de Paul Bocuse que le milieu de la cuisine cause. En cause : le possible retrait de ses trois étoiles Michelin.

"Jérôme Bocuse me l'a dit lui-même : "si papa était encore là, jamais tu n'aurais perdu ta troisième étoile." Ils sont capables de s'attaquer à des institutions. Et je peux vous dire qu'à Collonges, ils ont reçu des avertissements." Le célèbre chef savoyard au chapeau noir, Marc Veyrat, l'avait assuré à Lyon Capitale en juillet dernier : le navire trois-étoiles de Paul Bocuse était sur la sellette. Le site spécialisé atabula.com l'avait écrit noir sur blanc  : "le Bibendum aurait prévenu les équipes du Restaurant Paul Bocuse qu’il fallait que des choses changent. Quoi ? La demande serait très précise : "Faire moins de couverts et fermer deux jours par semaine". Autrement dit : l’assiette n’est plus au niveau. Déjà, il y a plus de dix ans, les essais de table des inspecteurs plaçaient la table à une étoile, pas plus…"

En janvier, quelques jours après la sortie officielle du guide Michelin 2019, et à l’occasion du Bocuse d'Or qu'il présidait, Jérôme Bocuse avait confié à lyoncapitale.fr que : "une chose est sûre : personne n'est à l'abri de rien du tout. Comme disait mon père, "quand on croit  qu'on a réussi, c'est qu'on a déjà loupé". Mais je peux vous assurer qu'on fait tout, avec les managers, les équipes, les cuisiniers pour conserver ces trois étoiles. On fait même encore plus que du temps de mon père. On a mis les bouchées doubles depuis sa disparition." Verdict dans quelques mois.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut