Les Maritonnes

Georges Blanc ouvre une 7e brasserie dans le Beaujolais

Le chef trois-étoiles de Vonnas vient d'acquérir l'hôtel restaurant Les Maritonnes, à Romanèche-Thorins, au milieu des vignes, à deux ceps du hameau de son copain bachique Georges Duboeuf.

Les rumeurs allaient bon train dans le landerneau des casseroles lyonnaises depuis près d'un an et demi. Il se disait que Georges Blanc était très intéressé par Les Maritonnes, qui fut, jadis, l'un des meilleurs restaurants de la région.

Les rumeurs ne se sont pas démenties : le compromis de vente - murs et fonds - a été signé le 20 juin dernier, à la saint Silvère... Tout un symbole pour le "grand Blanc" qui se rêve aujourd'hui de devenir pape.

Les Maritonnes ()

Le cuisinier de Vonnas prend les murs à 100 % tandis que le fonds de commerce est partagé entre Georges Blanc (70 %), Antoine Maillon (10 %), le directeur des opérations du groupe, Frédéric Desmurs (10 %) le chef exécutif du restaurant trois-étoiles et Fabrice Sommier (10 %), le chef sommelier de Vonnas.

La propriété de 1,3 hectare comprend un hôtel de 23 chambres, une piscine, un immense parc, avec vue sur les vignes, et un restaurant d'une capacité de 80 places en intérieur et 50 places en terrasses.

Les Maritonnes ()

"L'équipe de 11 salariés sera gardée et musclée s'il le faut" explique-t-on à Vonnas.

Le restaurant sera rebaptisé et des "travaux d'embellissement permettront de mettre le domaine à l'image du groupe".

Au menu : des plats à tendance beaujolaise tout en conservant les "poncifs" de georges Blanc.

Le groupe Blanc compte aujourd'hui 3 hôtels, 7 brasseries, 1 restaurant gastronomique, 1 château, 1 vignoble et 1 société de distribution. Il emploie entre 220 et 250 salariés et réalise un chiffre d'affaiures de plus de 26 millions d'euros.

Et comme pour Georges Blanc, tout a force de symbole, il prévoit d'ouvrir son nouvel établissement beaujolais le jour du beaujolais nouveau.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut