ET VOUS, VOUS DINEZ OU DIMANCHE ?

Que sacò coco ? Un immense barbecue sonore, cosy et sexy à souhait, avec une brochette de super chefs, jeunes, beaux et imaginatifs qui s'éclatent sur du folk-rock et de la psyché pop ! Mmmmmmhhhh...

Tout un programme !
Aux manettes, 8 paires de main et du talent à revendre. Dans son "bal bulles", joyeuse guinguette éphémère, Sonia Ezgulian sert des fritures de panisse, de pistou et de sardine. Côté BBQ, Nicolas Le Bec la joue royale de crème d'asperges vertes et blanches, veau au fromage fondu et basilic, Martin Schmied (Magali et Martin - Lyon) poitrine de veau, salade d'herbes fraîches, mousseline de carotte à l'orange et croustillant d'olive noire, Laurence Salomon (Nature et Saveur - Annecy) préfère l'émincé de volaille aux petits légumes, quinoa et crème de chèvre aux baies roses, tandis que Laurent Peugeot (Le Charlemagne - Pernand-Vergelesses) enquille les giozas, raviolis chinois, grillés dans un confit d'oignon et pomme. Olivier Delbergues (Le Verre et l'Assiette - Lyon), quant à lui, est préposé au "bar à huilaigrettes" : le cuistot s'est décarcassé pour inventer des sauces zéro vinaigre qui parfument une salade de pousses de haricots mungo, légumes, graines de lin grillées et des tagliatelles de courgettes en carpaccio, queues d'écrevisse, herbes fraîches.

Fooding : food + feeling
Si, avec ça, vous préférez rester chez vous, planté devant Maigret, avec une pizza, alors... D'autant que Christine Ferber, la fée des confitures, s'amuse sur les desserts glacés et que Pierre-Antoine Denis (La Cantinetta - Marseille), est sacré roi de l'apéro avec un Ricard-sinon-rien, et un baba mozza. "Fooding, ça veut dire cuisiner en liberté, à l'intuition, à l'inspiration, à l'émotion, au sens" explique Alexandre Cammas, ancien journaliste à Nova et créateur inspiré du concept. Qu'elle soit moléculaire, fusion, happy chic, gastronomique, traditionnelle, world ou on-ne-sait-quoi-encore, ce qui compte, finalement, quand on mange, c'est bien le plaisir. Ami(e)s gourmand(e)s, rendez-vous donc ce dimanche, aux Subs, pour ce qui s'annonce être LE bon plan de cette fin de week-end.

Le Grand Fooding d'Eté, aux Subsistances, 8 bis quai Saint-Vincent. Lyon 1er. De 18h à 22h. Entrée : 5 euros - reversés à Action contre la faim.

Ce qu'il faut savoir
Pour la deuxième année consécutive, Lyon Capitale est le partenaire presse du Grand Fooding (food + feeling) de Lyon.

Le Grand Fooding d'été est ouvert à tout le monde. L'entrée ne coûte que 5 euros, intégralement reversés à Action contre la Faim. Vu la capacité d'accueil de l'esplanade des Subsistances, on vous conseille de ne pas arriver trop tard. Sauf, peut-être, si vous avez votre "coupe-files" acheté au Monoprix de la Croix-Rousse (7, rue de Cuire).

Quelques chiffres...
2e édition du Grand Fooding d'Eté à Lyon
4 heures de détente barbecunomique sympathique
7 chefs - 1 confiturière - 1 Dj - 1 groupe de musique
2 000 personnes attendues
7 500 portions à déguster les doigts de pied en éventail
4 205 verres de rosé à siroter

à lire également
En hommage à la gastronomie lyonnaise et à ses chefs, Vatel lance La Toque de Lyon, un chocolat artisanal confectionné à partir de cacaos grands crus de caractère.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut