En Anjou, les vaches bêlent

Carrefour commercialise une tomme de chèvre... au lait de vache. Cocasse.

"Eh oui en Anjou il y a des vaches qui bêlent !". Cette internaute a pris les choses en souriant. Mais pas autant que les 138 000 qui ont lu la page Facebook dédiée... à la tomme de chèvre fabriquée à base de ... lait de vache.

Sur l'emballage de la part de fromage, il est indiqué noir sur blanc qu'il s'agit de tomme de chèvre au lait pasteurisé de fromage de vache !

Interrogé par un journaliste de Ouest-France, qui a relayé l'info, la direction du supermarché a fait savoir qu'il s'agissait "simplement d'une erreur qui a été faite, au magasin, au moment de l'étiquetage".

Et qu'il s'agit bien de tomme de chèvre au lait de chèvre.

DGCCRF

Qu'il y ait des erreurs d'étiquetage "classiques", à savoir des écarts entre les prix affichés en rayon et les prix relevés en caisse, explique la Direction des fraudes dans une enquête publiée à l'été 2012, c'est assez fréquent. La DGCCRF estime ainsi à 54 % le nombre d'erreurs (sur 1269 distributeurs sondés).

"Les erreurs proviennent essentiellement de la dualité des systèmes informatiques, pour l'étiquetage et l'encaissement" . Effectivement, en période de promotions ou de soldes, avec des réétiquetages fréquents, on peut imaginer les bugs. Autrement dit, il ne s'agit ni de fraude au sens propre, ni de malhonnêteté.

Mais en l'espèce, sur notre tomme de chèvre au fromage, il ne s'agit que d'un seul système informatique...

Il faut croire que pour le Carrefour d'Angers, où le fromage a été acheté, de la chèvre à la vache, il n'y a qu'un pas....

Faire défiler vers le haut