Capture d’écran 2014-01-16 à 16.13.46

Burgundy Lounge, écrin accessible pour fans de bourgogne

Gevrey-chambertin, chambolle-musigny, chassagne-montrachet, puligny-montrachet, meursault, vosne-romanée, morey-saint-denis, vougeot 1er cru, bonnes-mares grand cru... Les grands crus de Bourgogne à la portée de tous les portefeuilles. Chic et trendy, c'est dans le 2e, le Burgundy Lounge vient d'ouvrir en face du marché Saint-Antoine.

Des vins d'exception, des mythes superlativement aromatiques et proportionnellement dispendieux. Inabordables pour certains.

Après les grands crus classés de bordeaux, jugés trop spéculatifs, ce sont les bourgognes qui dominent aujourd'hui le marché. À tel point que les collectionneurs de Hong Kong ont d'ores et déjà accumulé un million de caisses de grands crus de Bourgogne. Soit un quart du marché mondial. Le romanée-conti, par exemple, est très apprécié des hauts dignitaires chinois, qui se sont détournés du Lafite-Rothshild. "Les signatures phares de Bourgogne (Romanée-Conti, Roumier, Jayer, Armand Rousseau et, au-delà, l'ensemble des grands crus de Bourgogne) sont en passe de devenir le must de ce que les amateurs chinois recherchent dans les ventes aux ench ères de vin" confie Angélique de Lencquesaing, d'iDealwine.

Et La Revue du vin de France d'ajouter qu'il "y a belle lurette que les Ausone, les Latour à Pomerol, les Petrus et surtout la cohorte des grands bourgognes (…) ne sont plus achetés ni bus en France, hormis les richissimes étrangers sur les tables de palaces parisiens, de la Côte d'Azur et dans les stations bling-bling des Alpes".

Burgundy Lounge ()

Tim Douet

Accessible : 45 euros la soirée vins-plat/amuse-bouche

Hervé Kratiroff et Eric Versini, co-fondateurs du fonds d'investissement Solexia, propriétaire du Burgundy Lounge.

Tim Douet

Ouvert jeudi 16 janvier quais Saint-Antoine (Lyon 2e), le Burgundy Lounge ferraille justement contre cette hyper spéculation. "Les bourgogne atteignent des prix délirants qui ne permettent plus de les boire. Nous avons souhaité ouvrir un lieu où tout le monde pourra déguster des grands crus" explique Éric Versini, directeur du Burgundy Lounge, l'une des huit entreprises du fonds d'investissement entrepreneurial et familial Solexia (185 salariés, 42 millions d'euros de chiffre d'affaires) qu'il co-dirige avec Hervé Kratiroff.
"Nous avons délibérément choisi d'appliquer aux vins d'entrée de gamme un coefficient raisonnable. Sur les grands crus, on applique un coefficient dégressif, qui, certes, peut paraître élevé vu de l'extérieur, mais qui, pour les connaisseurs en savourant la rareté et le prix généralement appliqué, apparaîtra raisonnable."

En photo : Hervé Kratiroff et Eric Versini, co-fondateurs du fonds d'investissement Solexia, propriétaire du Burgundy Lounge.

Burgundy Lounge ()

Tim Douet

Ainsi le puligny-montrachet de la maison Sauzet en 2010 à 60 euros ou le gevray-chambertin du en 2011domaine Trapet. Quasi imbattable (allez donc comparer le prix avec celui pratiqué en restaurant). Bon, pour la photo, les gérants proposent un domaine de la Romanée-Conti, version La Tâche 2008, à 1 390 euros pièce...

Pour prouver leur bonne foi aux vignerons bourguignons qui leur ont fait confiance, Burgundy Lounge leur renverra chaque bouteille bue, gage de non spéculation.

Restauration : un jeune chef prometteur

Pour faire court, les prix de cette petite sauterie bourguignonne : 3 verres pour 20 euros (avec une vingtaine de vins au verre) et une petite restauration – entre l'amuse-bouche et le plat - qui joue les grandes tables (3 plats – portions gastro – à 25 euros, 5 plats à 35 euros, des assiettes de charcuteries, foie gras ou saumon gravelax entre 6 et 15 euros et des petites bouchées (tapas haut de gamme) entre 12 et 16 euros.

Burgundy Lounge ()

Tim Douet

En cuisine, Romain Dobovsek (ex Hameau Albert 1er, à Chamonix, Brazier Wine Bar, de Mathieu Viannay et de l'étoilé Clovis) fait des merveilles.

Retour sur terre

Pour vous faire un rapide topo, le Burgundy Lounge, c'est 200 m2 en plein centre de Lyon (24, quai Saint-Antoine, côté rue Grenette) divisés en 3 salons de dégustation, 3 500 bouteilles et 350 références – "le livre de cave fait 33 pages" chuchote Jean-Sébastien Jurin, le sommelier, transfert du restaurant double-étoilé La Rotonde, à Charbonnières.

Investissement ? Aucune idée, mais les proprios ont du mettre quelques millions, tant les lieux respirent les beaux matériaux et le très bon goût (la table de dégustation centrale a été fabriquée par la Maison des Étains de Lyon, vasque taillée par un tailleur de pierre de la région, plafond en bois qui rappelle les fûts en chêne, pierre pour la cave, etc.), le tout pensé par le décorateur lyonnais Jean-Michel De Ambrioggio (hôtel Le Savoie, à Val d'Isère, Bernachon, cabinets d'avocats Jakubowicz, etc.)

Alors que le dossier des climats de Bourgogne vient d'être promu candidat officiel de la France pour faire partie de la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, le Burgundy Lounge mise sur le retour des bourgogne sur terre jusque là en orbite.

L'endroit devrait rapidement connaître le succès...

Jean-Sébastien Jurin, sommelier du Burgundy Lounge

Tim Douet
Burgundy Lounge ()

Tim Douet

> Burgundy Lounge. Du jeudi au lundi. 11h/14h, 18h/...
24, quai Saint-Antoine
Lyon 2e.
www.burgundylounge.fr

Faire défiler vers le haut