Tunnel du goût - Biennale internationale du goût
© Janloup Bernard

Biennale internationale du goût : le tunnel des déçus

Le Tunnel du goût, événement phare et inaugural de la Biennale internationale du goût, a suscité l’engouement des Lyonnais. Et la consternation.

On dit les Lyonnais ronchons et pisse-froid. Samedi soir, sous le tunnel de la Croix-Rousse, ils l'ont une fois de plus démontré. Sauf qu'ils avaient toutes les raisons de l'être, ronchons et pisse-froid.

Venus par milliers participer à la première édition du Tunnel du goût, soirée d'inauguration de B!G, la Biennale internationale du goût, ils ont dû faire face à une organisation flottante, pour ne pas dire chaotique. Signé GL Events, le leader mondial de l'événementiel, ça laisse songeur...

Files d'attente interminables sous la neige fondue (avec renoncement de beaucoup de visiteurs), paiement des jetons (monnaie dématérialisée) saturé et finalement hors service, zone VIP (à 40 euros la place) d'une frugalité à faire pâlir un sans-appétit-fixe, déambulation à l'intérieur du "tube" difficile et peu adaptée aux poussettes (nombreuses, l'événement se voulant familial), insuffisance de nourriture sur certains stands de dégustation...

Même Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, venu en émissaire de la “gastrono-diplomatie”, n'a pas eu l'occasion de goûter aux joies de sa balade, qui n'a eu de gourmande que le nom.

On est indulgent, c'était une première... mais quand même.

Récit-photo de Janloup Bernard (et un article complet dans le prochain mensuel).

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut