Christian Têtedoie
Tim Douet

Arsenic, la nouvelle table cosmopolite de Christian Têtedoie

Le chef étoilé Christian Têtedoie, président des Maîtres cuisiniers de France, ouvre, le 4 novembre, Arsenic Restaurant. Une sorte de table à plusieurs mains où de jeunes chefs de la planète viendront cuisiner à tour de rôle.

Lyon Capitale : Vous étiez récemment à New-York, au titre de président des Maîtres Cuisiniers de France, pour représenter la gastronomie française lors de Taste of France, sorte de grand salon de promotion de la France. So amazing ?

Christian Têtedoie : L'événement a remporté un très vif succès auprès des Américains présents, ce qui illustre bien le fait que lorsque la France travaille ensemble, on aboutit à de grands résultats. Pour preuve, les 100 000 visiteurs à qui nous avons servi plus de 12 000 repas.

Faites-vous vôtre les propos de l'influent critique gastronomique américain Michael Steinberg, "la cuisine française, un chef-d'oeuvre en péril" (titre de son livre publié en France en 2011) ?

Cela est non seulement insultant, mais surtout totalement infondé ! J’avoue que de telle déclaration me mette en colère et j’y vois l’influence des lobbies politiques qui connaissent l’impact économique de ces métiers. Nous avons sans doute un gros travail à faire en France sur l’accueil et le service, mais la France reste la patrie la plus dynamique en terme de créativité et de chefs de haut niveau. Pour voyager suffisamment à travers le monde, je suis plutôt plein d’enthousiasme sur l‘avenir de cette cuisine.

Cet été, vous avez fait de gros travaux dans votre gastro de L'Antiquaille. Luxe ou nécessité ?

C’est parti d’une nécessité, mais nous en avons profité pour améliorer encore notre salle de restaurant. Nous souhaitions apporter une atmosphère plus chaleureuse, empreinte de douceur.

Le 4 novembre, vous ouvrez prochainement l'Arsenic. Drôle de nom pour un restaurant, non ?

Nous avons précisément choisi ce nom pour interpeller. Ce mot est aussi fort que notre passion pour notre métier. Ce lieu se veut être un tremplin pour les jeunes chefs, une pépinière où ils pourront librement exprimer leur vision de la cuisine.

Ndlr : Arsenic restaurant. 132, rue Pierre Corneille. Lyon 3e. 09 62 39 85 55. www.arsenicrestaurant.com

Vous n'arrêtez pas. On vous voit de partout. D'autres projets... ?

Non, mais j’ai toujours des projets qui mijotent sur le coin du feu…..Cette ville qui m’a accueilli depuis plus de 30 ans ne cesse de m’inspirer.
La ville de Lyon a naturellement une place à part dans la cuisine française et c’est le rôle de chaque chef de faire en sorte que cela perdure. Pour ma part je m’emploie avec toute mon énergie pour que Lyon continue à rayonner à la place qui est la sienne.

Questions subsidiaires, pourquoi vous êtes-vous retiré des Salins, au Confluent ?

Des visions différentes de fonctionnement entre associés.

Après tant d'insuccès consécutifs, le lieu est-il "culinairement" viable ?

Oui, car c’est un lieu magique et je suis persuadé qu’il aura un bel avenir.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut