brake Bros Ltd

Agroalimentaire : petits rachats entre “amis”

Le leader mondial de l’agroalimentaire Nestlé vient de céder sa filiale de plats surgelés pour les professionnels au n°1 de la distribution alimentaire au Royaume-Uni, Brake Bros Ltd.

Le groupe britannique Brakes Bros Ltd, n°1 de la distribution alimentaire pour la restauration au Royaume-Uni (6,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires), vient de racheter Davigel au géant suisse de l'agroalimentaire Nestlé (85,15 milliards d'euros).

Davigel, c'est un des acteurs français incontournables de la distribution alimentaire, notamment en produits surgelés.

Dans la métropole de Lyon, Davigel livre quotidiennement 22 tonnes de marchandises, à 1 500 restaurateurs.

Dans ses entrepôts taille dinosaure de Corbas, Davigel stocke entre 900 et 1 000 tonnes de surgelés (contre 75 tonnes de frais)... De quoi nourrir toute la population de la ville de Lyon pendant trois jours et demi*.

* Selon la FAO, l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, une ville de 10 millions d'habitants a besoin de 6 000 tonnes par jour pour subvenir à ses besoins.

Fonds de pension

Nestlé et le groupe britannique Brake Bros Ltd (qui appartient au fonds de pension américain Bain Capital, créé par l’ancien candidat à la présidentielle des États-Unis Mitt Romney) étaient entrés en négociation en avril dernier. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué. On sait juste que le prix offert par Brake Bros est "plus élevé que celui de l'américain HIG de l'ordre de 200 millions d'euros".

Chose amusante, la filiale France de Brake, basée à Limonest, et Davigel restent des entreprises concurrentes placées sous la responsabilité de Jacques Desronzier, ex-directeur de Brake France, aujourd'hui promu directeur général des activités du groupe Brake Bros Ltd en Europe continentale.

Avec cette opération, Brake renforce sa position dans le secteur de la restauration hors foyer et se développe sur de nouveaux marchés (Espagne, Belgique, Luxembourg) tandis que le géant suisse Nestlé continue donc d'élaguer son portefeuille de marques.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut