Tournoi des étoilés

A Lyon, les chefs étoilés savent aussi briller au foot

Le Tournoi des grands chefs étoilés français a consacré, pour la deuxième année de suite, l'équipe du chef provençal Edouard Loubet. Derrière, Girardon, Blanc et Aribert, tous de Rhône-Alpes.

Et si on proposait un deal à l'OL ? Vu sa position mollassonne dans le championnat français (10e sur 20, ce jeudi, selon nos confrères de www.olympique-et-lyonnais.com), le club de Jean-Michel Aulas pourrait recruter gratis et en intérim quelques-uns des chefs cuisiniers de Rhône-Alpes qui ont récemment mis une avoine à leurs homologues d'ailleurs lors d'un tournoi es maître queux. Objectif : faire remonter l'OL dans le classement. En contrepartie, les joueurs lyonnais s'engagent à entamer une cure de désintoxication à Fifa 15 et PES 2015.

Mardi 30 septembre, jour du PSG-Barça, Régis et Jacques Marcon organisait la 21e édition du Tournoi des étoilés qui rassemble les chefs étoilés des plus belles tables de France et leurs équipes autour du ballon rond.

Si l'équipe d'Edouard Loubet (Domaine de Capelongue, à Bonnieux, dans le Lubéron) a remporté le trophée remis par Jean-Michel Larqué, on retiendra - chauvin comme on est - que les cuisiniers rhonalpins tirent leur épingle du jeu. Philippe Girardon (Domaine de Clairefontaine - ça ne s'invente pas - à Conas-l'Amballan, ) prend la deuxième place devant, ex aequo, Georges Blanc (Vonnas) et Christophe Aribert (Les Terrasses d'Urirage, à Uriage-les-Bains).

Le mercato est ouvert...

à lire également
Faire défiler vers le haut