L’anti-guide Michelin de Périco Légasse

Après le Michelin, voici venu l’anti-guide Michelin, signé Périco Légasse, de l'hebdo Marianne.

Périco Légasse, croqueur gastronomique chez Marianne et auteur de l’admirable documentaire “Ces fromages qu’on assassine”, publie un hors-série tamponné “L’ANTI-GUIDE MICHELIN”. Un guide reflétant l’humeur “anti-Michelin” d’une partie de la gastronomie française dans lequel il taille un sacré costard à une “publication touristique (qui) décrète le bon et le mauvais”.

Marianne et Bibendum, deux ennemis intimes...

Périco Légasse distingue “100 tables pour le plaisir” qui défendent “une certaine idée de la cuisine française”. Explications de son chansonnier : “une certaine idée de la cuisine française n’est pas une réaction franchouillarde pour défenseurs de l’identité nationale, ni un concept barrésien de protection d’un terroir qui, lui, ne mentirait pas, mais l’exigence de cuisiner des produits dans le respect de leur origine, une idée qui défend et promeut le goût de la France à travers ses paysages”.
Périco Légasse défend une cuisine où ses auteurs ne parlent ni déconstruction culinaire, ni préceptes “dévastateurs” du chimiste Hervé This et de sa cuisine moléculaire. “Ras-le-bol de lécher des assiettes bariolées de graffitis, de sucer des mets fantaisistes, de lire des menus alambiqués, d’ingurgiter des mixtures torturées !”. Enervé on vous avait dit Périco !

Les tables régionales de Périco Légasse

> L’Ancienne Auberge - Georges Blanc (Vonnas, Ain)
“Si le guide Michelin était moins prisonnier de ses préjugés confits dans le modernisme obligatoire, il transférerait les trois étoiles du restaurant Georges Blanc à L’Ancienne Auberge”.

Place du Marché
01 540 Vonnas
04 74 50 90 50

> Domaine de Rilhac - Florence et Ludovic Sinz (Saint-Agrève, Ardèche)
“Cet immense cuisinier n’a plus besoin des étoiles du Guide Michelin pour affirmer un talent que tous les gastronomes professionnels lui reconnaissent”.

Rilhac - Route de Nonières
07 320 Saint-Agrève
04 75 30 20 20

> 7 - Anne-Sophie Pic et Stéphane Rossillon (Valence, Drôme)
“Bistrot au concept novateur qui revisite les classiques de la cuisine française”.

285, avenue Victore Hugo
26 000 Valence
04 75 44 15 32

> Nouvelle - Stéphane Laurier (Saint-Etienne, Loire)
“C’est au Nouvelle que brûle, depuis dix années, la flamme d’une cuisine dont le style et le ton, sans pour autant singer celle du grand Gagnaire, perpétue son esprit et sa sensibilité dans la ville où brilla son génie”.

30, rue Saint-Jean
42 000 Saint-Etienne
04 77 32 62 60

> Hostellerie de la Poularde - Gilles Etéocle (Montrond-les-Bains, Loire)
“Ah, mes amis, il est des instants qui vous marquent le gastronome à vie ! A croire que les origines helléniques de Maître Etéocle l’aident à "acropoler" le goût de la France”.

2, rue de Saint-Etienne
42 210 Montrond-les-Bains
04 77 54 40 06

> Auberge du Cep - Chantal Chagny (Fleurie, Rhône)
“Honneur aux appétits patriotes ! Une leçon de douce France”.

Place de l’Eglise
69 820 Fleurie
04 74 04 10 77

> Mère Brazier - Mathieu Viannay (Lyon, Rhône)
“ La lecture (du) menu ne peut que réjouir les défenseurs d’une certaine idée de la cuisine française. Merci Mathieu Viannay ! Vive le père Brazier !”.

12, rue Royale
69 001 Lyon
04 78 23 17 20

> Paul Bocuse (Collonges-au-Mont-d’Or, Rhône)
“L’homme incarne bien cette certaine idée de la cuisine française dont nous pensons qu’elle ne doit pas disparaître sous les laminoirs de la modernité obligatoire”.

L’Auberge du Pont de Collonges
40, rue de la Plage
69 660 Collonges-au-Mont-d’Or
04 72 42 90 90

à lire également
En hommage à la gastronomie lyonnaise et à ses chefs, Vatel lance La Toque de Lyon, un chocolat artisanal confectionné à partir de cacaos grands crus de caractère.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut