À table avec DJ Flore

11h ensoleillé, sur la terrasse houblonneuse du café Chantecler. À cette heure, l’équipe de Lyon Cap’ sirote jus d’abricot et cafés. Direction le marché de la Croix-Rousse. Flore arrive, petit béret vissé sur sa chevelure orangée, gaie comme un pinson. Flore est DJ, digne représentante du nu-break en France, un son anglais électro et très dance-floor qui fusionne de façon réjouissante et contagieuse reggae, ragga, transe et techno.

Bref, de quoi faire sautiller quelques joyeux drilles ! Et hop ! se joint à nous, Scalde, chef de file de la pop lyonnaise (et pas que), grand comme plusieurs corned-beef empilés. Ambiance bon enfant, tout le monde se claque la bise. C’est parti ! Qu’est-ce qu’on mange au fait ? “Impro totale”, en fonction de ce qu’on trouve sur le marché. Ce sera poisson en papillote. Ce qu’on aime sur le marché de la Croix-Rousse, ce sont les petits producteurs, encore relativement nombreux. Un coup d’œil à droite et on tombe sur un maraîcher de Messimy avec de jolies carottes terreuses, pas calibrées pour un sou, de gros poireaux de fin de saison, de “méga” asperges. Opération zéro pesticides. Passage par un boulanger du tonnerre. Flore opte pour un “quignon” : le rêve, une baguette à... quatre quignons ! Détour obligé par Vianey, LE poissonnier de la Croix-Rousse : ce sera quatre filets de truite saumonée, “élevée en Isère, la truite” précise le mareyeur. Plus loin, un type lance : “hééé, DJ flore, 98, DJ Krust...”. Sourires... c’étaient, il y a onze ans, ses premiers sets électro, délaissant Floyd, Led Zep, Public Enemy ou Prince.

Depuis, DJ Flore est une référence de la scène électro française.

Et en cuisine ? En trois coups de couteau, la miss prépare quatre truites en papillotes, sous les yeux envieux de son mini chien Lulu, pendant que Scalde, désormais végétarien à mi-temps, nous vante les mérites des huîtres panées de Chez Terra (6e). Un coup de rouge (sans faire la fine bouche, les Coteaux du Lyonnais, c’est pas encore ça !) et les hostilités sont lancées. Et de quoi on parle quand on est à table ? De bouffe ! Et de musique, les deux étant de toute façon intimement liées. Les platines sont à côté... Ça nous démange d’entendre Flore mixer. “Vous verrez, place du commandant Arnaud, pour les Nuits Sonores, ce sera beaucoup plus approprié”. Allez, encore quelques jours... Pour les absents (qui auront tort, donc), un premier maxi est prévu pour juin, un second suivra pour aboutir à son premier album en octobre. 14h30, toujours ensoleillé, on retourne sur la terrasse houblonneuse du Chantecler.

La Recette :

  • Laver les carottes et les poireaux, les éplucher.
  • Coupez-les en rondelles assez fines.
  • Mettez le filet de truite dans un carré d’aluminium, pour le cuire en papillote.
  • Ajoutez une lichette de carottes, quelques morceaux de poireaux, une pincée de sel et peu d’huile d’olive.
  • On peut aussi mettre une tranche de citron et de tomate.
  • Fermez la papillote, mettez à four chaud une vingtaine de minutes.
  • Servez avec des tagliatelles fraîches.

Une recette facile, rapide et saine !

à lire également
Christian Janier dans sa cave, à Lyon © Tim Douet
Christian Janier, Meilleur ouvrier de France et maître fromager affineur dans le 2e arrondissement de Lyon, a récemment lancé un mouvement de protestation "100 Mof en colère !" pour dénoncer la "banalisation" du titre de Meilleur ouvrier de France (Mof).
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut