Montage 14 députés du Rhône 18 juin 2017
© Lyon Capitale

Loi de moralisation : ce qu'ont voté les députés du Rhône

Les députés du Rhône ont voté en majorité en faveur de la loi pour la confiance dans la vie politique, seuls les deux députés Les Républicains ont voté contre.

Sans trop de surprises, les 12 députés du Rhône élus avec l'étiquette "La République en marche" ont voté en faveur de la loi organique pour la confiance dans la vie politique, adoptée ce mercredi suite à la session extraordinaire du parlement entre le 4 juillet et le 9 août. Patrice Verchère et Bernard Perrut, les députés Les Républicains du Rhône, s'y sont en revanche opposés. Le premier, député de la 8e circonscription, a pu a plusieurs reprises voter en faveur de l'ensemble du projet de loi en première lecture, mais il semble que la suppression de la réserve parlementaire pose problème : Patrice Verchère s'est ainsi associé à de nombreux amendements de son groupe politique pour tenter d'éviter sa suppression. Même chose pour le député de la 9e circonscription et vice-président de la commission des affaires sociales, Bernard Perrut. Du côté des députés LREM, si quelques débats ont pu avoir lieu autour du "verrou de Bercy", un dispositif qui octroie un monopole au ministre du Budget sur les décisions de poursuites judiciaires en matière de fraude fiscale, les députés Thomas Rudigoz, Hubert Julien Lafferière, Jean-Louis Touraine, Anne Brugnera, Blandine Brocard, Bruno Bonnell, Anissa Khedher, Thomas Gassilloud, Jean-Luc Fugit, Danièle Cazarian et Cyrille Isaac Sibille se sont prononcés pour la loi de confiance dans la vie politique à chaque scrutin.

à lire également
Gérard Collomb à la sortie du conseil des ministres, le 12 juin 2018 © Ludovic Marin / AFP
Des loges du Grand Orient aux humanitaires en passant par les élus de gauche, le style Collomb au ministère de l’Intérieur déboussole. Sa réthorique polémique et sa ligne politique le décentrent sur la droite. Gérard Collomb, qui s’en inquiétait il y a quelques mois, trouve aujourd’hui un intérêt électoral à ses transgressions.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut