motards

Lyon : plus d'un millier de motards pendant un épisode de pollution

Alors que la vigilance orange pollution a été activée face au niveau élevé de particules fines dans l'agglomération lyonnaise, un millier de motards et une cinquantaine de voitures ont bloqué la circulation pendant plusieurs heures pour s'opposer à la volonté de baisser la limitation de vitesse à 80 km/h sur certaines routes secondaires.

À Lyon, le calendrier aurait pu être mieux choisi pour une première manifestation rassemblant motards et automobilistes contre la limitation à 80km/h sur certaines routes secondaires. Alors que la vigilance orange pollution avait été activée la veille face au niveau élevé de particules fines dans l'agglomération lyonnaise, plus d'un millier de motards se sont rassemblés dès 13 heures sur les quais du Rhône. Pour s'opposer à la volonté du Premier ministre de baisser la limitation de vitesse à 80 km/h sur certaines routes secondaires, le cortège a défilé jusqu'à 17 heures, engendrant la formation de bouchons sur les routes. Le cortège s'est déplacé sur les quais du Rhône, de la place Gailleton en direction de la Confluence : un axe déjà réputé pour enregistrer de très forts taux de pollution de l'air par les départs et arrivées en direction de l'A7. Les manifestants sont ensuite passés par Gerland pour rejoindre le boulevard périphérique et l'A43, des axes déjà très fréquentés ce samedi en raison du chassé-croisé des vacances. Malgré une très légère amélioration due à un changement de masse d'air ce dimanche, la qualité de l'air Atmo sera encore "médiocre" pendant plusieurs jours selon Atmo Auvergne Rhône-alpes. La vigilance orange pollution sur le bassin Lyon-Nord Isère reste activée, ce qui implique d'adapter des comportements visant à limiter les émissions et à se protéger dans le but de limiter l'exposition en s'éloignant notamment des grands axes routiers, particulièrement pour les enfants, les femmes enceintes ou les personnes âgées.

à lire également
Ce lundi, la CGT cheminots a manifesté devant les locaux du Progrès à Lyon. Ils estiment que les articles de la rédaction à leur égard desservent leur cause. “Le Progrès, menteur, collabo” a été inscrit au pied de la porte d'entrée du bâtiment.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut