Le déclassement de l’A6 et l’A7 relance la question du contournement

Lors du conseil municipal du 14 mars, les élus de la ville ont adopté à l’unanimité le déclassement des autoroutes A6 et A7. Gérard Collomb a présenté les projets de contournement alternatifs à ce déclassement.

Déclassement de l'A6-A7

© twitter
Déclassement de l'A6-A7

“44 000 véhicules par jour sur l'A6, l'A7 et l'A46." Le ton est donné par Maxime Chatard, le directeur adjoint du cabinet de Gérard Collomb à la métropole.

Ces autoroutes qui traversent le cœur de Lyon, personne ne semble en vouloir au sein de l'assemblée. Il faut dire qu'elles représentent un facteur notable de pollution et de nuisances sonores.

Le projet de boulevard urbain semble convenir aux élus, même si Gérard Collomb, en fin communicant sur les bienfaits de sa politique, a provoqué quelques sourires narquois au sein de l'opposition. Ce boulevard permettrait également de réaliser un nouveau pont, de Gerland au quartier Confluence.

Un contournement Est privilégié

Concernant le contournement Ouest, la question semble quasiment enterrée pour Gérard Collomb. Trop onéreux et complexe, l’Anneau des sciences ou TOP semble écarté.

À l'inverse, le projet d'un grand contournement Est passant par l'A432 et l'aéroport Saint-Exupéry est privilégié. L'idée serait de construire une nouvelle parcelle pour relier l'A432 à l'A7. Le déclassement de l'A6 et de l'A7 provoquerait un transfert de près de 16 000 véhicules par jour sur d'autres axes de la métropole.

Projet contournement est métropole Lyon

© ville de Lyon
Plan projet de contournement est

Pour continuer la déviation des usagers, notamment des poids lourds, du centre-ville, Gérard Collomb et Maxime Chatard évoquent la possibilité de relier l'A89 à l'A46 puis l'A42 pour finaliser l'autoroute Bordeaux-Genève. Aujourd'hui, l'Etat est en train de construire un barreau pour relier l'A89 à l'A6, ce qui ajoute encore des flux de voyageurs sur l'autoroute traversant Lyon.

Sur la question du péage, le conseiller EELV Etienne Tête met en évidence le fait que l'A6 et l'A7 sont gratuites alors que l'A432 est payante : "Aujourd'hui, il est possible de traverser le cœur de la ville sans payer. Je trouve qu'il est plus logique de payer pour rentrer dans une ville et de pouvoir la contourner gratuitement."

L’A45, un tracé encore hypothétique

Sur le délicat sujet de l'A45, Gérard Collomb reste évasif. Il ne se dit pas totalement opposé au projet d'A45, si le tracé conçoit de manière intelligente l'entrée dans Lyon. "ll ne faut pas que l'A45 arrive au pont de Pierre-Bénite, qui compterait 27 000 véhicules en plus par jour", précise le président de la métropole. Gérard Collomb évoque plutôt la possibilité que l'A45 rejoigne l'A47 et l'A7. Pourtant, l'A47 est déjà saturée. Et des opposants à l'A45 comme le conseiller LR Georges Fenech prônent une requalification de l'A47 au détriment de la construction d'une nouvelle autoroute.

Le secrétaire d'État aux transports, Alain Vidalies, devrait donner sa réponse le 1er mai concernant le déclassement de l'A6 et l'A7. De son côté, la métropole a mis 250 000 euros sur la table pour étudier les différents projets de contournement.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut