Ehrmann m'aime - Opus 2

Une fois encore, menaces et intimidations. Les affirmations selon lesquelles nous aurions 'un avocat commun' sont totalement fausses ; je précise que je n'ai pas non plus l'honneur de connaître M. Billon. Je rappelle enfin que ces messages ont fait l'objet d'un constat d'huissier.

Didier Maïsto, Directeur de la publication

" Oui Monsieur Maïsto, Thierry Ehrmann. J'ai essayé de vous joindre hier pourquoi je vous joins ce week-end parce que votre journaliste prétend que vous bouclez ce soir. Il a interrogé différentes personnes, nos avocats se sont rapprochés des différentes personnes interviewées, on est à des années-lumière d'un interview qui cadre à la ligne rédactoriale (sic) ou au chemin de fer de Lyon Capitale. Certains propos relèvent de la poursuite pénale et de l'incrimination, vous le savez comme moi je vous en ai parlé hier sur votre répondeur, on vient d'avoir confirmation ce matin sur des faits extrêmement graves. D'accord ? Moi j'ai 18.000 actionnaires article 1 donc les réactions se feront sentir très rapidement parce que je ne peux pas laisser passer ce genre de choses c'est un coup monté. Deuxièmement, ce n'est pas un secret de Polichinelle il y a une enquête au cœur du système Latouche qu'on va sortir, je ne vois que la corrélation et de surcroît un avocat commun entre Latouche, Billon, vous et... tout. Ca suffit largement comme ça. Donc essayez de me joindre rapidement, on n'est pas dans un problème de presse et nous sommes pas dupes de la mise en scène, je parle bien de mise en scène qui ne tient pas une seconde dans la démarche que l'on peut attendre. Je ne vise pas le journaliste je vise le dirigeant que vous êtes et les manières dont est commandée l'opération (sic). Voilà. Donc je vous ai laissé mon numéro de portable hier, il vous est ouvert pour essayer de trouver une solution à quelque chose qui de toute façon ne relève pas de la presse mais d'un coup bas. Voilà. Et qui se règle au pénal. Bonne journée. "

Lire aussi :

lien L'imposture Ehrmann

Des manipulations financières et boursières

Et si la Demeure du Chaos n'était qu'un prétexte ?

Thierry Ehrmann : les dessous d'une garde à vue

Ehrmann : du tribunal comme business-model ?

Thierry Ehrmann écrit à Lyon Capitale

Ehrmann m'aime - Opus 1

Ehrmann m'aime - Opus 2

Cliquez-ici pour consulter tous les articles de notre dossier L'Imposture Ehrmann

à lire également
Capture d’écran 2012-09-24 à 17.21.38
Rien ne va plus entre les habitants de Saint-Romain-au-Mont-d'Or et Thierry Ehrmann, propriétaire de la Demeure du Chaos. Dimanche 23 septembre, ils étaient une centaine, selon la gendarmerie, à défiler pour protester contre les lenteurs de la justice.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut