La Bijouterie restaurant
©Mmmh

Braquage de Bijouterie : 2 dim-sum et 1 shumai envolés

Trois chefs, sept plats au choix, un bol de légumes croquants et un riz gluant pour 15 euros. Un resto électro-tatoué hautement recommandé !

Ce midi, on s'est dit : “Tiens, si on allait braquer La Bijouterie ?”

Pour être parfaitement honnête, notre hold-up culinaire était prémédité... depuis mercredi dernier, tant l'endroit est convoité.

Il faut bien avouer que les trois joailliers Arnaud, Ryan (vu à L'Arsenic) et Noé ont des mains d'orfèvre.

Rue Hippolyte-Flandrin, au n°16 (très étroit, une quinzaine de places assises), c'est la pâte vapeur sous toutes ses formes qui brille à en perdre la boule. Raviole de volaille, cacahuète, lait de coco, shumai (raviolis à la vapeur) cochon gascon et pistache, har gow (demi-lune) crevettes, carottes et carvi, gyoza (raviolis au porc) champignons, bouillon miso...

À midi, pour 15 euros, on a le choix entre deux fois deux pièces (sept assortiments) accompagnées de riz gluant cuit en feuille de banane et tartiné d’une pâte de haricot noir pimentée et champignons. Et un bol de légumes croquants (des bio Jardins de Vartan) à se taper la tête sur le comptoir.

Car c'est au bar qu'il faut s'asseoir pour voir le show des trois larrons sur fond d'électro version Axmod et d'un pétillant gamay de Charles de Fère.

Bilan : le casse du siècle (dans sa catégorie).

Si vous avez encore quelque doute ou souhaitez plus de précisions, lisez le prochain mensuel Lyon Capitale (en kiosques le 28 novembre) pour un reportage complet.

La Bijouterie
16 rue Hippolyte-Flandrin, Lyon 1er
Rés. : 04 78 08 14 03
Ci-dessous : la bande-son de notre déjeuner.
à lire également
Fête de la musique
Ce dimanche, c'est le premier jour de l'été à Lyon. C'est aussi la Fête de la musique. Une Fête bien particulière cette année avec notamment, en pleine crise sanitaire, l'interdiction des fameux concerts de rue à Lyon. Des concerts sont en revanche tolérés dans les bars et les restaurants.
Faire défiler vers le haut