Auvergne-Rhône-Alpes: le “SOS” des ONG après la baisse des subventions


Par Justin Boche
Publié le 12/07/2016  à 17:30
6 réactions

Dans une lettre ouverte adressée hier à Laurent Wauquiez et rendue publique ce mardi à la presse, 29 ONG de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont lancé un “SOS ” au président du conseil Régional suite à la baisse de 50% de leurs subventions. 

Laurent Wauquiez (Les Républicains), le 4 décembre 2015 © Tim Douet
© Tim Douet
Laurent Wauquiez (Les Républicains).

Cette tribune c'est un SOS”, annonce d'emblée Fréderic Apollin directeur d’Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF) après la baisse de 50% de leurs subventions. Soit une perte d'environ 5 millions d'euros pour les ONG, leurs subventions étant passées de près de 11 millions d'euros par an à 5,4 millions. 

Durant sa campagne, le candidat Les Républicains avait été clair sur ce point, il avait annoncé ne plus vouloir “subventionner les Indiens d’Amazonie et la démocratie participative en Afrique”. Une vision quelque peu caricaturale, mais qui annonçait la couleur. Une vision que ne contestent pas les signataires de la lettre ouverte même s’ils critiquent la méthode : “Il est légitime pour un nouvel exécutif d’affirmer ses choix et de les traduire dans les politiques publiques, mais les décisions prises depuis janvier, sans évaluation préalable des actions appuyées et sans dialogue aucun avec les acteurs concernés, sont brutales sur la forme et lourdes de conséquences sur le fond”. 

“On a eu l'impression de ne pas être écouté par Philippe Meunier”

De fait le dialogue est inexistant ou presque avec les acteurs de la région : “Pourquoi ont-ils rompu un dialogue que nous avons toujours eu ? Certains d'entre nous ont eu des rendez-vous avec Philippe Meunier qui est vice-président aux partenariats internationaux. Mais ces rencontres ont été courtes et frustrantes. On voulait témoigner de notre action passée ainsi que de la façon dont nous voyons notre impact et nos actions pour éclairer au mieux l’exécutif. Mais on a eu l'impression de ne pas être écouté par M.Meunier. Les décisions étaient déjà prises”, regrette le directeur AVSF.  

Selon les ONG, le retrait des subventions aura “des conséquences dans la région et sur les territoires partenaires”. Dans la région parce que 20 à 30 emplois seraient déjà concernés par des fermetures de postes nous a indiqué une source proche du dossier. En effet si les plus grosses associations sont seulement “fragilisées” par la baisse des subventions, les plus petites sont “menacées de fermetures” ou dans des situations “dramatiques”. En tout, la coopération internationale mobilise aujourd'hui plus de 100 000 bénévoles et 1500 salariés au sein de ces ONG.  “Nous travaillons avec des entreprises des territoires d'Auvergne-Rhône-Alpes sur des activités. Il y aura donc des pertes dans ces structures”, a aussi indiqué aussi  Fréderic Apollin.

“Il pourrait y avoir une perte de rayonnement de la région”

Il pourrait y avoir une perte de rayonnement de la région”, explique le président d'AVSF. “La région Rhône-Alpes a toujours été un acteur fort de la coopération qui est connu au niveau international”, poursuit-il. En effet, la région Rhône-Alpes a vu naître sur son territoire des organisations et ONG qui font aujourd'hui référence en France et à l’international comme Handicap International, Bioforce, Agronomes et Vétérinaires sans frontières, Triangle Génération Humanitaire, Forum réfugiés et bien d'autres. “La Région a construit et porté dans la durée des partenariats avec des territoires du Mali, du Sénégal, du Burkina Faso, du Maroc, de Madagascar, du Laos ou encore du Vietnam, avec l’appui des organisations de solidarité internationale qui apportent une expertise reconnue dans de nombreux domaines”, expliquent les ONG. 

Aujourd'hui ils ont toujours bon espoir d'être entendus et reçu par Laurent Wauquiez qu'ils avaient déjà sollicité en février, sans réponse de sa part. “Nous espérerons que Philippe Meunier et Laurent Wauquiez nous entendront pour faire un bilan de leurs choix et de l'évolution de leurs choix futur. Nous sommes convaincus que la région ne va pas renoncer à être solidaire sur le territoire et sur le monde qui l’entoure. Il en va de même pour les électeurs. Nous sommes convaincus que Laurent Wauquiez va ouvrir le dialogue”, a conclut avec espoir Fréderic Apollin.

Contacté par Lyon Capitale, l'entourage de Laurent Wauquiez a indiqué qu'il n'avait pas encore reçu la lettre et donc ne souhaitait pas réagir pour le moment. 

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.7/5 (9 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
6 commentaires

Je ne suis ni pour ni contre Monsieur WAUQUIEZ, mais il faut faire des choix, l'argent public se fait de plus en plus rare. Que certaines ONG aient des difficultés aujourd'hui, j'en suis désolée. Mais le contribuable ne peut pas tout PAYER.
Les impôts augmentent de plus en plus. Certaines associations ne devraient vivre que de leurs ADHÉRENTS.
Ne pensez-vous pas que l'argent est plus utile en FRANCE pour les routes, les écoles, les retraités, etc... ?

Signaler un abus | le 12/07/2016  à 18:05 | Posté par  Marine  

Ben ces bons salariés de la solidarité trouvaient avec leurs militants que Queyranne n'était qu'un bon gros droitier pas assez sympa avec eux donc maintenant ils doivent être ravis, non?, ils récoltent ce qu'ils ont semé...

Signaler un abus | le 13/07/2016  à 07:30 | Posté par  Le Petit Pop  

La Région Auvergne Rhône-Alpes a toujours été précurseur au niveau de la coopération internationale, et a longtemps été innovante dans sa politique de coopération et de solidarité... n'oublions pas que 2/3 des ONG françaises ont leur siège sur notre territoire!!! cela représente 1500 salariés... et 100 000 bénévoles!
Les ONG ont un rôle majeur dans l'ouverture au monde de tous les citoyens que nous sommes et serons demain. C'est aussi de la responsabilité publique de s'occuper de cela... en plus du reste. Une politique publique est un tout et non une somme de mesures à visées électorales.

Signaler un abus | le 13/07/2016  à 11:03 | Posté par  mlfg  

Quelle belle initiative de la part des ONG de la région ! Leur travail apporte une vraie richesse à notre territoire. Quand comprendra-t-on que les actions menées dans d'autres pays ont un impact ici !? On oublie souvent que ces associations, petites ou grandes, permettent également de sensibiliser nos enfants à l'école et lors des différentes manifestations qu'elles organisent en Auvergne Rhône-Alpes. Elles abordent avec eux les notions de développement durable, de solidarité, de fraternité et de citoyenneté. Elles contribuent, à leur niveau, à en faire des citoyens responsables et acteurs dans la construction d'un monde plus équitable. En tant que mère de famille, j'estime que c'est primordiale que la région soit ouverte vers l'internationale !

Signaler un abus | le 13/07/2016  à 11:10 | Posté par  Julie49  

Mr Wauquier a été élu sur deux références:la fin de l'assistanat et les valeurs chrétiennes...Notre pdt de région sait il que la coopération est tout sauf de l'assistanat ? et que les 1000 étudiants formés au développement depuis 40 ans à l'univ catholique sont des acteurs qui freinent les migrations du "sud" vers le "nord" et qui développent des relations bénéfiques pour notre région. Mr Wauquier a t'il lu les textes sur la solidarité du Pape François représentant universel des catholiques où les positions des églises protestantes de Genève ? comment fait il pour justifier ses choix aux antipodes des orientations de toutes les églises chrétiennes ? que dit Mgr Barbarin,héritier de st irénée,pour qui la dignité humaine est universelle. Cette politique est indigne des rhalpinauvergnat

Signaler un abus | le 13/07/2016  à 19:34 | Posté par  saint irenee  

Mr Wauquier a été élu sur deux références:la fin de l'assistanat et les valeurs chrétiennes...Notre pdt de région sait il que la coopération est tout sauf de l'assistanat ? et que les 1000 étudiants formés au développement depuis 40 ans à l'univ catholique sont des acteurs qui freinent les migrations du "sud" vers le "nord" et qui développent des relations bénéfiques pour notre région. Mr Wauquier a t'il lu les textes sur la solidarité du Pape François représentant universel des catholiques où les positions des églises protestantes de Genève ? comment fait il pour justifier ses choix aux antipodes des orientations de toutes les églises chrétiennes ? que dit Mgr Barbarin,héritier de st irénée,pour qui la dignité humaine est universelle. Cette politique est indigne des rhalpinauvergnat

Signaler un abus | le 13/07/2016  à 19:34 | Posté par  saint irenee  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.