St-Paul : Des garnements qui malmènent la gare

Le studio Inook a habillé la gare de leurs personnages fétiches, deux petits esquimaux facétieux. Ils avaient fait le succès d'écrans de veille d'ordinateurs qui avaient parait-il fait le buzz sur Internet. Le studio a relevé le défi de transposer leurs petits monstres sur une surface autrement plus importante. Et ça fonctionne : ces garnements font "les 400 coups", jouant de l'architecture du bâtiment. Tels des yamakasi, ils rebondissent sur les frontons des fenêtres, décrochent l'horloge pour improviser une partie de volley, et en font voir de tous les couleurs à la vieille bâtisse.

Les autres vidéos :

Cour de l'Hôtel de Ville : un cocon franco-japonais

Place Lyautet (Lyon 6e) : un bijou intimiste

Confluence : Le naufrage heureux d'une baleine

St-Jean : Les trésors intérieurs s'échappent

Danse avec la lumière aux Terreaux

Fourvière et rives de Saône : Ode à la peinture

à lire également
Dans La Voix Rauque, Thibault Solano a remonté le temps à partir du meurtre du petit Grégory Villemin, pour s'intéresser au corbeau, ou plutôt aux corbeaux, et tenter de démêler les fils des haines familiales qui sont à l'origine de ce drame, qui reste une énigme plus de trente ans après les événements. Dans cette […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut