Le "one-man-show" de François Hollande

Le favori des sondages à la primaire citoyenne socialiste a réalisé un véritable one-man-show ce mercredi soir au Transbordeur à Villeurbanne. Décors, sono, lumières : les pro-Hollande n'ont rien laissé au hasard pour accueillir leur champion.

C'est devenu une coutume que les militants ont bien remarqué : l'homme politique est toujours en retard dans ses meetings. Après Ségolène Royal, c'est François Hollande qui fait attendre pendant 45 minutes ses supporters. Presque 2 000 personnes rassemblées dans la salle du Transbo, on s'inquiète presque de la sécurité... Les petites phrases se mêlent. Odile, lyonnaise originaire de Tulle, 45 ans vit "un rêve. Je le savais, j'ai toujours été derrière François, on se moquait de moi d'ailleurs et maintenant il est là !". Elle rajoute, presque émue, "François a deux défauts : il est foncièrement honnête et gentil. En général en politique, c'est l'inverse". Abdel, 46 ans, confirme que "seul Hollande peut battre Nicolas Sarkozy". Les deux supporters arrivent cependant au même constat : "c'est un homme normal, mais chut il ne faut pas trop le dire, ça fait mauvais genre !".

François Hollande "incarne l'espérance de faire gagner la gauche"

François Hollande arrive enfin aux alentours de 21 heures, accompagné sur scène par Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne, Gérard Collomb le sénateur-maire de Lyon et Martine Roure la chef de file des soutiens dans le Rhône. La liste d'élus soutenant le député de Corrèze est d'ailleurs longue en Rhône-Alpes. Jean-Paul Bret salue l'homme qui a la "persévérance, la patience et l'enthousiasme" pour gouverner la France. Gérard Collomb annonce "une belle aventure qui commence ce soir" et qualifie son champion "d'un bel exemple de vertu militante".

François Hollande : "Sarkozy a fatigué les français"

C'est à présent au tour du député de la Corrèze de prendre la parole. Pas de doute, il en veut, l'ancien premier secrétaire du PS ! Il balaye toutes critiques sur ces adversaires à la primaire socialiste avec son humour bien connu : les débats "seront une vraie rencontre, un vrai rassemblement devant les français". ll préfère concentrer ses attaques contre Nicolas Sarkozy, lui reprochant d'avoir "fatigué les Français par son comportement, par ses promesses".

Le candidat reconnaît la gravité de la crise financière que traverse la France et le reste du monde. "Nous aurons à prendre nos responsabilités, la crise est longue". Il enchaîne sur ce programme, affirmant mettre l'Education dans ses priorités en rééquilibrant les effectifs, promettant un grand débat sur le nucléaire... Après un discours fleuve d'une heure, la salle ne peut qu'ovationner François Hollande. Le favori des sondages, malgré une légère stagnation, devait prendre ce jeudi matin un petit déjeuner avec des chefs d'entreprises lyonnais. Un rendez-vous qui a été annulé sur insistance de son staff : François Hollande doit, en effet, préparer le premier débat de ces primaires.

à lire également
En congé de Radiohead, Thom Yorke se présente en solo au Transbordeur pour un concert rare. Retour sur le parcours d’un musicien et chanteur exceptionnel que la chute dans l’œil du cyclone du succès a projeté dans l’abstraction comme moyen de s’effacer derrière l’œuvre.
1 commentaire
  1. Yvan, de Lyon - 15 septembre 2011

    Ils ont pris quoi, pour s'exprimer ainsi ?! ptdr...Non sérieux, faut qu'ils arrêtent ! ptdr...

  2. Vas-y Yvan - 15 septembre 2011

    @Yvan! ptdr!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut