Cour de l'Hôtel de ville : un cocon franco-japonais

En intense séance méditative, des poupées japonaises à la chevelure Playmobil nous invitent à la contemplation dans ce site niché au coeur du pouvoir lyonnais. Les Kokeshi enfantent de petits cocons, qu'elles donnent en offrandes à la fontaine. Un hommage à la soie lyonnaise et japonaise, mise à l'honneur par la précision de leur vêtement. Pour l'artiste, Annelore Parot, ce "lieu magique", méconnu des Lyonnais, est aussi un cocon en hyper centre.

Faire défiler vers le haut