Sunburn art : la mode estivale dangereuse pour la peau

Certains profitent des beaux jours pour bronzer, d'autres usent des coups de soleil pour se "tatouer" la peau de manière éphémère. Une mode qui fait fi du danger important à s'exposer au soleil sans protection, et qui prend de l'ampleur de manière inquiétante sur les réseaux sociaux.

L'histoire commence par une coquetterie et pourrait se finir par un cancer. De plus en plus, des photos de "sunburn art" font leur apparition sur les réseaux sociaux. Derrière ce mot anglais se cachent des dessins, réalisés sur la peau par des coups de soleil. Avant l'exposition, des motifs sont dessinés avec de la crème solaire, à l'aide de pochoirs. Le résultat donne un ersatz de tatouage rouge et blanc, éphémère et surtout – on s'en doute - très douloureux.

Des effets dangereux

Cette mode aurait été initiée aux Etats-Unis dans les années 1970 par quelques artistes underground, selon le Journal International de Médecine repris par le Huffington Post. Elle prend désormais une telle ampleur que la Fondation internationale des cancers de la peau a publié le 2 juillet dernier un communiqué, rappelant les effets dangereux d'une exposition sans crème solaire. "Les coups de soleil endommagent l'ADN de la peau, accélèrent le vieillissement cutané et augmentent de manière irrémédiable le risque d'avoir un cancer de la peau. Chez les jeunes, cinq ou six coups de soleil augmentent de 80 % le risque d'avoir un mélanome", explique la Fondation. Au passage, elle rappelle quelques préconisations, qui sont en principe connues de tous : se protéger totalement du soleil, porter chapeau, lunettes de soleil et vêtements couvrants. La mode des "sunburn art" cumule donc les tares. Peu esthétique, personne n'a envie de ressembler à un vieux canapé en cuir tanné, il est aujourd'hui l'un des dangers de cet été 2015. A éviter.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut