hipster trap

New York : des pièges pour les hipsters

Les artistes américains Hunter Fine et Jeff Greenspan viennent de lancer un projet intitulé : Urban traps, pièges urbains en français. L'idée consiste à placer des pièges à ours et attirer des victimes symboliques.

hipster trap ()

Les premiers pièges ont été installés à New York et visent les hipsters. Les artistes ont décidé d'appâter leurs proies grâce à un appareil photo Holga, des lunettes de soleil colorées, des cigarettes American spirit, une canette de bière PBR et une chaîne de vélo dorée pour un fixie.

trap ()

D'autres pièges destinés cette fois-ci aux banlieusards, plus précisément les "guidos", ont été placés à Manhattan. Ils contiennent de l'eau de Cologne Drakkar Noir, de l'autobronzant, du gel pour les cheveux, une chaîne en or ainsi que des tickets de train.

tea party trap ()

Les artistes ont également déployé des installations à Washington, visant les membres du Tea Party grâce à un manifeste du parti politique, une bombe pour nettoyer une arme à feu, la Constitution des États-Unis, divers badges contre Obama ou la hausse des impôts.

Les dispositifs sont bien sûr inoffensifs. Sur le site dédié à leurs œuvres, les artistes dévoilent l'envers du décor et révèlent avoir construit des pièges en bois. Aucun hipster n'a donc été blessé durant ce projet.

à lire également
Dans un message posté sur les réseaux sociaux, les gendarmes du Rhône avertissent sur les risques du Bird Box challenge. Inspirée d'un film de Netflix, cette pratique consiste à se bander les yeux et réaliser des actions. Aucun incident n'a été recensé sur Lyon ou dans le Rhône pour l'instant.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut