Lyon : une salle de cinéma avec un écran LED géant Samsung Onyx

Après la 4DX, la salle Dolby, Pathé va lancer une nouvelle technologie dans l'un de ses cinémas à Lyon : un écran géant LED Samsung Onyx.

Une petite révolution se prépare dans la ville berceau du cinéma et l'invention des frères Lumière s'en voit métamorphosée. À partir de mars, le Pathé Bellecour de Lyon sera équipé d'un écran géant LED Samsung Onyx. Dans cette salle, adieu la projection classique, place à ce qui pourrait s'apparenter à plusieurs "télévisions" combinées pour former un écran géant.

Ces "cabinets" de leur nom technique sont déjà installés à Paris dans le cinéma Pathé Beaugrenelle et composent un écran de 10 mètres sur 5. À la clé, la luminosité de l'image est plus importante, permettant également un meilleur rendu pour la 3D (même si plus personne n'est capable de se rappeler d'un film récent où la 3D avait un intérêt depuis Gravity en 2013).

En complément, la technologie HDR assure des contrastes saisissants, où le noir n'est pas gris, et les couleurs plus vivantes. Le son ne pouvant plus être derrière l'écran comme avec une toile classique est diffusé désormais autour du cadre. À Paris, les premières séances avec cette technologie sont proposées sans surcoût, mais à terme, le supplément devrait être de 3 euros.

La technologie c'est bien, les bons films, c'est mieux

Avec cette nouvelle technologie, bientôt déployée à Lyon, Pathé confirme sa volonté d'offrir les dernières innovations du moment. Des salles 4DX ont déjà été lancées à Bellecour et Carré de Soie, et l'Imax va être refait dans ce dernier cinéma. Par ailleurs, celui de Vaise peut compter sur la Dolby Vision. Autant de technologies qui permettent à Pathé de se différencier face à ses nouveaux concurrents comme Netflix, mais qui ne remplaceront jamais la base : avoir des bons films à proposer au public.

7 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 23 février 2019

    A l'heure du respect de l'environnement et de sa prise de conscience,
    que vaut ce type d'écran par rapport à la toile blanche ?
    Est-ce qu'il est réparable s'il y a un souci ?
    Et lorsqu'il ne sera pas réparable, est-il recyclable ?
    Quelle énergie pour le recycler ?
    Déjà que les films sont diffusés avec des projecteurs vidéos la plupart du temps...
    .
    Cette course à la technologie hors sol est lamentable.

  2. Galapiat - 23 février 2019

    déjà , c'est certains il ne faut pas compter sur tes compétences pour réparer quoi que ce soit , avec ta clique anti tout vous utilisés toutes les avancées , réunis en petit comité vous vous remontez le bourrichon sur les méfaits des progrès, Tes commentaires démontrent l'étendue de tes capacités à analyser la technologie. La seule qui serait profitable à la société une camisole bien ajustée à ta taille.

  3. Go.aure - 24 février 2019

    C'est du grand n'importe quoi. Remplacer le vidéo projecteur par un écran LED, mieux vaux regardé la télé chez soi-même. Je me pose beaucoup de question sur les répartitions ? Et si une LED ne fonctionner plus ou bien une puce qui grille sur un circuit imprimé et que l'écran s'étient pendant qu'on regarde un film? Je préfére l'argement le vidéo projecteur car il a une bonne qualité de l'image et que si il y a une panne c'est plus facile et plus rapide à réparé.
    J'espère que tout les vidéos projecteurs ne seront pas remplacer par des écrans LED dans tout la France.
    OK ! La technologie c'est bien mais là c'est du grand n'importe quoi.

  4. Galapiat - 25 février 2019

    et si !!! et si la lampe du vidéo projecteur grille ?la "puce" du circuit vidéo HS, depuis la lanterne magique en 1659 que de progrès, c'est la même technologie que les téléviseurs, Finis dans tous les cas les bobines de films sur acétate. le remplacement se fera par étape , c'est le cout qui freine. Essaye et Bon film.

  5. mattdw - 17 mars 2019

    Faut pas s'inquiéter, ça enterre tout ce qui se fait à l'heure actuelle, dans le respect de "l'image cinéma".

    1. Abolition_de_la_monnaie - 18 mars 2019

      ça enterre plus que ça... Un projecteur avec pellicule, ça se répare, un écran comme ça, ça ne se répare pas, ça se jette, augmentant la pollution d'une manière encore plus grande.
      Le progrès made in Fric est une escroquerie en bande organisée.

  6. Galapiat - 18 mars 2019

    Le cinéma 2019 c'est prises de vues numériques, montage numérique, distribution numérique plus de bobines d'acétate de films à transportées,qui flambent pendant la projection, des projecteurs refroidis ( ça dégage un projo) tout transit par les voies informatiques, toutes les salles peuvent être livrées en même temps,.
    TV, écrans LED se réparent par des techniciens pas par des grincheux idiots bien sur qui doivent pouvoir trouver sur "les Puces du canal" des lanternes magiques avec ou sans bougies !!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut