Mark Zuckerberg face aux sénateurs américains, le 10 avril 2018 à Washington © Jim Watson / AFP
Mark Zuckerberg face aux sénateurs américains, le 10 avril 2018 à Washington © Jim Watson / AFP
Article payant

RGPD : l’Europe peut-elle faire plier Facebook ?

Sommes-nous à la merci des réseaux sociaux ? Il y avait déjà la menace de Google et la bulle dans laquelle il nous enferme à chaque recherche, avec des résultats correspondant à nos habitudes. En 2018, le nouvel ennemi s’appelle Facebook et l’Europe ne veut plus se laisser faire.

2011. Le Printemps arabe bat son plein. Certains parlent alors de révolution Facebook et Twitter ; les réseaux sociaux auraient contribué à l’essor démocratique. Sept ans plus tard, l’histoire nous rappelle que les révolutions prennent parfois des décennies avant d’aboutir… Quant aux réseaux sociaux, ils sont aujourd’hui sur le banc des accusés. Les États s’interrogent sur le risque qu’ils pourraient faire peser s’ils tombaient entre de mauvaises mains, mais aussi sur leur impact dans la présidentielle américaine et le Brexit.

L’ADN tribal qui nous fait céder

Il vous reste 90 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Sur la Toile, le groupe des Sœurs de Lyon a fédéré en quelques années plus de 15 000 membres. Interdite aux hommes, cette page Facebook témoigne d’une tendance plus large au communautarisme religieux, voire à la sécession d’avec le reste de la société.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut