Les leçons de la tablette HP TouchPad à 99 euros

N’en déplaise à Steve Job, l’iPad n’est pas la tablette du moment. Alors qu’elle fut lancée dans l’anonymat le plus total, la HP TouchPad est devenue le gadget High Tech que tout le monde s’arrache. Il n’y a pas de mystère : suite à l’arrêt de sa production, elle est bradée à 99 euros, au lieu de 499 euros. Un événement qui n’est pas sans conséquence pour le marché des tablettes.

MAJ du 07/07/11 : HP TouchPad plus que 200 pièces en France, 15 sur Lyon ?

"Pourquoi payer une tablette 499 euros, alors que pour le même prix, je peux avoir un iPad" ? La phrase entendue à plusieurs reprises dans la bouche des clients prend tout son sens avec la baisse du prix de la HP TouchPad. Vendue sensiblement au même prix qu'un iPad, les tablettes Androïd et WebOS n'arrivent pas à convaincre le grand public. Visiblement la liberté et l'ouverture des systèmes ne sont pas des arguments convaincants. En cassant les prix de la TouchPad, HP a permis aux acteurs du marché de découvrir le prix psychologique des tablettes tactiles. Les acheteurs se sont battus pour l'avoir à 99 euros, prix effectivement bradé, et pourtant bien loin d’un prix psychologique plausible.

En effet, faute de stock, certains se sont rués vers les petites annonces, étant prêt à mettre jusqu'à 250/300 euros pour acquérir le Graal du moment. Dès lors, il est indéniable que le prix que souhaite mettre le consommateur pour une tablette tactile qui ne soit pas un iPad se situe entre 200 et 300 euros. Archos a choisi de sortir ses prochains modèles dans cette gamme de prix tandis que le Hannspree SN10T1 sous Android (199 euros) pourra contenter les déçus. Par ailleurs, au-delà des exceptions, mieux vaut éviter les tablettes chinoises à petit prix vendues dans les grandes surfaces ou les sites d’offre groupées. Souvent minables et lentes, elles finiront rapidement dans un tiroir.

Les sites d’enchères et de petites annonces envahis, les vendeurs montrés du doigt

"Vends tablette TouchPad neuve, 299 euros, 14 en stock". Après chaque vente flash, les annonces se sont multipliées sur leboncoin.fr ou eBay. N’hésitant pas à s’assurer des marges confortables, les revendeurs amateurs se sont attirés les inimitiés des internautes. Une petite guerre s’est alors déroulée dans la plus grande discrétion. Certains déçus visiblement agacés de voir de telles offres, ont choisi de poster des fausses annonces à petits prix pour casser le marché. En outre ils ont souvent indiqué le numéro de téléphone d’un "profiteur". Sur eBay, les enchères ont été artificiellement gonflées pour dissuader les acheteurs. Une TouchPad a été adjugée à 10 millions d’euros : la vente a été logiquement annulée. Au final le marché parallèle commence à ralentir, les prix eux aussi baissent et les revendeurs se retrouvent avec du stock sur les bras. Désormais une TouchPad 16go se négocie entre 130 et 200 euros. Néanmoins, méfiez-vous des offres alléchantes, les escrocs ont eux aussi décidé de tirer leur épingle du jeu, ils affichent des petits prix mais n’envoient rien. Enfin, certains petits malins professionnels ou non, on choisit de surfer sur la vague en proposant des TouchPad 2, tablette chinoise de mauvaise qualité qui n’ont strictement rien à voir avec l’originale.

La TouchPad n'est pas un mauvais produit. WebOS un bon système d'exploitation.

Alors que la tablette avait déçu plus d'un testeur lors de son lancement, la TouchPad se révèle être un excellent produit, après une mise à jour salvatrice. Par ailleurs, les bidouilleurs peuvent appliquer divers patchs et autres logiciels, la transformant un bête de guerre. Côté système d'exploitation, WebOS nous propose un multitâche de référence qui permet véritablement de faire plusieurs choses en même temps de manière simple et efficace. Le seul gros défaut de la TouchPad reste son catalogue d'application restreint. A 99 euros, les concessions sont faciles à faire. HP vient de s’offrir un formidable coup de publicité pour son système d’exploitation qui lui, ne sera pas abandonné, pour l'instant. Au final, les applications de divertissement sont effectivement rares, mais les éternels Angry Birds sont au rendez-vous. De plus, rien n’empêche de faire des choses de base comme aller sur internet, lire ses mails, des BD, regarder la télévision en ligne, des vidéos, ou bien sûr visiter des sites en flash.

Les vendeurs en ligne attirent sur les réseaux sociaux mais n'arrivent pas à concrétiser.

Pour calmer les ardeurs des acheteurs prêts à submerger les sites, les vendeurs en ligne ont choisi de communiquer sur leurs réseaux sociaux. En l'espace de quelques heures, les Facebook et Twitter de la Fnac et RueDuCommerce ont vu leurs nombres d'abonnés exploser, tandis que les community managers ont fait des annonces avec plus ou moins de tact. Cependant, face à une situation inédite, les maladresses de certains ont engendré de véritables "bad buzz", à l'image de RueDuCommerce.

En effet, l’enseigne a posté plusieurs messages ambigus sur son Twitter, à propos de la prochaine disponibilité des TouchPad. Cela a entraîné des interprétations diverses et variées. Voyant la révolte gronder, le vendeur en ligne a donc choisi d'annoncer une date précise : les tablettes seront en vente le 7 septembre 2011 à 7 heures du matin. Cependant, le mal est fait, de nombreux clients ont eu l'impression d'être pris pour des idiots. Pire, des rumeurs plus ou moins fantaisistes circulèrent rapidement sur la toile : certains estimèrent que RueDuCommerce ne serait pas en mesure d'avoir des stocks suffisants et préparerait des fausses ventes, pour ensuite les annuler, d'autres pensèrent que les tablettes seraient vendues avec la souscription d'un abonnement téléphonique. Le vendeur a tout démenti, annonçant jeudi 1er septembre qu’il possédait 1000 tablettes en stock, photo à l’appui.

Une chose reste certaine, si RueDuCommerce rate cet événement, il pourrait bien y laisser des plumes. La pression monte et pourrait bien se transformer en guerre totale. En effet, des acheteurs du monde entier se préparent eux aussi à tenter leur chance pour avoir la tablette, en rupture de stock chez eux. Mercredi matin, l’euphorie ne sera donc pas que française. Américains, anglais, italiens, espagnols mais aussi allemands seront dans les starting-blocks. Les 1000 pièces devraient partir en quelques secondes. Cela sera toujours mieux qu’à la Fnac qui vient de se mettre à dos des hordes de geeks aguerris. Après avoir commandé leur tablette, ils se sont vus stipuler qu’il y avait eu une erreur et que leur demande ne serait pas honorée.

Une tablette pour tous ?

La TouchPad s'est-elle vendue grâce à un prix défiant toute concurrence, ou bien grâce à l’envie de chacun de posséder l’objet du moment : quitte à prendre un ersatz. Les deux hypothèses sont complémentaires. La meilleure publicité pour la tablette d’HP reste avant tout celle pour l’iPad. Le hasard fait que le modèle bradé soit plutôt bon. Pourtant un fait est acquis, il y aura indéniablement un avant et un après TouchPad. Les professionnels du commerce et constructeurs High Tech sont aujourd’hui gênés par ce coup d’éclat qui ne fait que mettre en exergue des prix trop élevés pour le commun des mortels. Amazon lui-même a choisi de ne pas se lancer dans la grande braderie, ne souhaitant pas parasiter sa propre tablette qui devrait prochainement être annoncée.

Cependant, il ne faudra pas oublier que la TouchPad a été vendue à perte. Le site iFixit estimant son coût de fabrication à 318 dollars. La situation restera donc exceptionnelle même si les fabricants de tablettes tactiles rentrent désormais dans un moment d’observation, où chacun attend de voir comment les choses vont évoluer. Pas sûr que les clients soient prêts à mettre 400 euros pour une tablette Android. Apple étant résolument à part dans l’équation. Dès lors pour concurrencer la firme à la pomme, de nouvelles stratégies ne vont-elles pas apparaître ? Peut-on imaginer un modèle économique proche de celui des imprimantes ou rasoirs, avec des tablettes à petits prix, mais des applications et services bien plus chers ? Tout est possible, même un retour à la normal.

1 commentaire
  1. Pl4nct0n - 6 septembre 2011

    éhé je serais pas en train d'acheter une maison j'en aurais acheté une !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut