Du 13 au 28 mars 2010 : le logiciel libre est en fête

Contrairement à ses concurrents qui sont souvent vendus avec les ordinateurs neufs, le logiciel libre a besoin de se faire remarquer pour exister. Dans ce contexte, l'événement libre en fête permet au grand public de découvrir des alternatives gratuites et ouvertes. Du 13 au 28 mars 2010, une trentaine de manifestation se dérouleront en région Rhône-Alpes.

Un monde gratuit sans contrainte

Selon Richard Stallman, père du genre, un logiciel libre ou Open source doit respecter quatre règles :

-liberté 0 : la liberté d'exécuter le programme pour l'usage de son choix

-liberté 1 : la liberté d'étudier le fonctionnement du programme

-liberté 2 : la liberté de redistribuer des copies

-liberté 3 : la liberté d'améliorer le programme et de publier ces améliorations

Grâce à la coopération de plusieurs associations lyonnaises, plusieurs conférences et débats aideront à mieux comprendre le logiciel libre et les futurs enjeux du numérique avec notamment plusieurs réflexions sur la loi Hadopi et les droits d'auteurs. Par ailleurs, des ateliers et journées d'aides à l'installation permettront aux visiteurs de repartir avec de nouvelles connaissances plein la tête et des clés USB remplies d'alternatives. Le logiciel libre se veut avant tout solidaire comme en témoigne l'atelier du 17 mars à la bibliothèque municipale de la Part dieu où des animateurs présenteront le programme NVDA une solution gratuite de synthèse vocale pour les noms voyants.

De l'art sous licence libre

Contrairement aux idées reçues, la philosophie libre ne concerne pas que le monde de l'informatique. L’association Artischaud a choisi d'informer le public sur l'art libre et les œuvres culturelles placées sous des licences s'inspirant du modèle Open source. Libre en fête sera l'occasion d'assister à des spectacles d'artistes ayant choisi cette alternative tout en pouvant échanger avec eux sur leur choix.

Au final, le système libre a encore du chemin à faire pour s’imposer dans les foyers. Conviviale et ouvert à tous, ces manifestations seront l’occasion d’embrasser une philosophie alternative, sans entrave ni contrainte ne nécessitant pas un continuel renouvellement du parc informatique. A l’heure où les anciens modèles économiques montrent parfois leurs limites, le libre pourrait bien s’imposer comme l’une des solutions favorisant le développement durable.

L'intégralité du programme est disponible sur http://rhone.libre-en-fete.net.

Voir aussi : "A Grigny on est libre !"

à lire également
Un débat sur l'intelligence artificielle et les technologies était organisé ce mercredi à l'université Lyon 3 par l’European Lab, dans le cadre des Nuits sonores. Compte rendu.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut