Criminal Case : un jeu vidéo français préféré à Candy Crush

Criminal Case des studios français Pretty Simple vient d'être élu meilleur jeu de l'année 2013 sur Facebook. Le prix a été décerné directement par les joueurs qui sont plus de dix millions par jour à s'amuser avec ce jeu "d'objets cachés".

Toutes les semaines, les internautes peuvent ainsi résoudre de nouvelles enquêtes policières en cherchant des indices dans une image. Pour gagner le maximum de points, il faut alors rapidement cliquer sur des objets cachés sur la scène de crime, dont la liste est donnée en bas de l'écran. En apparence gratuit, le titre regorge de micropaiements qui permettent de faire avancer certaines actions plus rapidement et de gagner de l'énergie pour réaliser plusieurs parties à la suite.

Par ailleurs, comme tout jeu Facebook qui se respecte, il est possible de gaver ses amis en partageant son score sur leur mur et en les harcelant pour qu'ils viennent s'amuser avec vous. Cette réussite française est indéniable, selon une déclaration des studios Pretty Simple à l'AFP, le chiffre d'affaires réalisé par Criminal Case serait "supérieur à dix-millions d'euros". La société emploie pour l'instant cinquante salariés et compte bien embaucher cent personnes en plus. Traduit dans neuf langue, le jeu a su convaincre le monde entier puisque "95 pourcent des joueurs habitent hors de France". Ceux qui étaient fatigués de voir leurs proches trop jouer à Candy Crush risquent rapidement de faire une overdose de Criminal Case. Mais pour le coup, chaque fois que le jeu apparaîtra sur un mur Facebook, il s'agira d'une petite victoire "made in France" sur l'anglais Candy Crush.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut