Jean-Michel Aulas
© T.C.

Aulas sur Twitter : une stratégie innovante et efficace pour l'OL ?

Avec Twitter et ses 195 000 abonnés, le président de l'OL Jean-Michel Aulas est parvenu à créer son propre média. Souvent critiquée, sa stratégie reste innovante et efficace.

Les amateurs de ballon rond, utilisateurs de Twitter, peuvent difficilement passer à côté de Jean-Michel Aulas. Le président de l'Olympique lyonnais est l'une des rares personnalités françaises à s'exposer autant sur le réseau social. Il tweete abondamment, commente tout ce qui lui passe par la tête et n'hésite pas à répondre aux messages. Jean-Michel Aulas fait le show sur Twitter et agace jusque dans son propre camp. Malgré tout, il est devenu incontournable pour les supporters du club, ceux qui l'aiment moins ainsi que les médias qui reprennent ses déclarations.

Le précédent Mark Cuban

Dans le monde du sport comme des entreprises, la stratégie d'Aulas reste très rare. Il faut aller aux États-Unis pour trouver un précurseur en la personne de Mark Cuban. Bien avant le président de l'OL, le propriétaire des Mavericks de Dallas, une équipe de basket, a su mettre en place une communication directe et une forte présence sur les réseaux sociaux (2,92 millions de followers sur Twitter). Cependant, l'exercice est plus risqué pour Mark Cuban, puisque la NBA surveille toutes déclarations et n'hésite pas à infliger des amendes quand la langue de bois n'est pas assez maîtrisée. Pour l'instant, en France, Aulas s'expose surtout à des possibles suspensions de la part de la Ligue, ce qui reste loin des très grosses amendes américaines (qui peuvent dépasser les 20 000 dollars).

Une stratégie efficace

Souvent décriée, la méthode de Jean-Michel Aulas sur Twitter reste cependant efficace à plus d'un titre. Le président de l'OL emploie la stratégie de la terre brûlée et focalise toute l’attention sur lui. L’exercice s’apparente à un véritable tour de magie où il attire l’attention sur un point, laissant les médias et les supporters oublier les autres. Le staff et les joueurs sont alors moins inquiétés par les critiques que d'autres équipes. Aulas se charge de prendre les coups et n'hésite pas à tendre le bâton pour se faire battre. Parallèlement, avec Twitter, Jean-Michel Aulas est parvenu à créer son propre média tout en maîtrisant une communication sans intermédiaire (195 000 followers). Il dérape parfois, n’est pas toujours compréhensible dans ses propos, mais parvient toujours à son objectif : faire passer un message sans qu’il ne soit déformé. Dans un sens, il n'a plus besoin des médias qui se retrouvent de leur côté dépendant du compte Twitter d'Aulas pour alimenter leurs articles. Gare à eux s'ils interprètent mal les propos du président : ils se heurtent à une remise en place directe et sans pitié via le réseau social. En parvenant à réussir ses objectifs, la stratégie d'Aulas est donc efficace et innovante. Il ne fait aucun doute qu'il devrait être copié en France d'ici les prochaines années.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut