Apple : une mauvaise surprise pour le prix de l'iPhone 6 ?

Apple devrait dévoiler son iPhone 6 en septembre. Reste un mystère : le prix .

Le smartphone pourrait être décliné selon deux modèles, un premier doté d'un écran de 4,7 pouces, un second bien plus grand avec un écran de 5,5 pouces. Selon plusieurs sources, l'addition serait salée, certaines fuites parlant même d'un prix dépassant les 1000 euros pour l'iPhone 6 grand format. Le site espagnol movilzona.es relaye des informations venant d'un salarié de l'opérateur Telefonica qui révèle des tarifs potentiels. Ainsi, le modèle 4,7 pouces serait vendu à partir de 750 euros, le 5,5 pouces à 950 euros. Il s'agirait là des tarifs pour les versions de base avec l'espace de stockage le moins important (16 ou 32 Go).

200 et 400 euros avec abonnement

Bien qu'ils paraissent élevés, ces prix seraient pourtant logiques. L'iPhone 5S est actuellement vendu 709 euros sur le site d'Apple. Il est possible de l'obtenir autour de 200 euros chez les opérateurs, mais il est alors nécessaire de souscrire un abonnement de deux ans pour obtenir un rabais. Une "bonne affaire" en trompe l'oeil. Dans ce cas de figure, le mobile revient alors plus cher, car accompagné d'un abonnement au tarif mensuel élevé.

Des produits Android et Windows Phone bien moins chers

Si ces prix étaient confirmés, l'iPhone 6 4,7 pouces serait alors proposé à 200 euros par les opérateurs avec engagement. Le 5,5 pouces se retrouverait pour sa part à 400 euros. De même, le grand modèle dépasserait alors la barre symbolique des 1000 euros pour les versions dotées d'un espace de stockage plus conséquent. Apple va devoir sérieusement fourbir ses armes pour faire accepter des smartphones aussi chers. Des écrans plus grands risquent de ne pas suffire à légitimer des tarifs prohibitifs. La concurrence des mobiles Android et Windows Phone reste forte. Les deux systèmes équipent déjà de grands mobiles à l'image du Galaxy Note 3 ou Lumia 1520, vendus nus sous la barre des 500 euros.

La concurrence de l'iPad Mini

La concurrence de l'iPhone 5,5 pouces viendrait également de l'intérieur même de la firme à la pomme. En effet, certains consommateurs souhaitant s'orienter vers des produits avec un écran plus grand pourraient opter pour l'iPad Mini et son affichage de 8 pouces, vendu à 399 euros. Bien sûr, la tablette ne permet pas de passer des appels, mais conviendrait à ceux qui possèdent déjà un smartphone et ne craignent pas de s'encombrer de deux produits au lieu d'un seul. Cela restera toujours moins cher que les 950 euros qui pourraient être demandés par Apple.

Faire défiler vers le haut