PlayStation 4 : 399 €, moins de contraintes que la Xbox One

Le suspense est enfin terminé. Sony a dévoilé le prix de sa PlayStation 4 lors d’une conférence qui s’est tenue cette nuit à Los Angeles, en marge de l’E3. La PlayStation 4 sera vendue à 399 euros, soit 100 euros de moins que sa concurrente, la Xbox One. Le géant japonais en a profité pour se moquer de Microsoft et rassurer les joueurs : l’occasion sera bien possible et il ne sera pas nécessaire de maintenir sa console connectée.

Laisser Microsoft dévoiler ses cartes et éviter de commettre les mêmes erreurs : tel est l’adage de Sony pour sa PlayStation 4. En effet, le constructeur japonais a décidé de ne pas faire comme son concurrent américain et souhaite le faire savoir. La PlayStation 4 opte pour un système avec moins de contraintes et d’obligations. Contrairement à la Xbox One, il sera ainsi possible de revendre facilement ses jeux, de les prêter à un ami, de ne pas laisser sa console connectée pour qu’elle se synchronise toutes les 24 heures, ni de brancher une caméra en permanence dans le salon. Moins chère également que sa concurrente, vendue 499 euros, la PlayStation 4 sera proposée à 399 euros. Cependant, la caméra ne sera pas fournie directement dans le pack, contrairement au Kinect de la Xbox One. La PS4 sortira dès cette fin d’année.

Un design original et un abonnement obligatoire pour le online

Sony en a également profité pour présenter le design de sa console qui a le mérite de faire moins "magnétoscope" que la Xbox One. Nouveauté qui risque de faire jazzer : pour jouer en ligne sur PlayStation 4, il faudra désormais s’acquitter d’un abonnement de 5 euros par mois : le PS+. Cependant, ce dernier est compatible PS4, PS3 et Vita. Le jeu en ligne gratuit sur console est bel et bien révolu. Sony a également annoncé un service de jeux en streaming permettant de s’amuser avec les logiciels PS3 sur PlayStation 4. Doit-on s’attendre à un système détourné pour rendre possible la rétrocompatibilité ? Les réponses arriveront plus tard. Le PlayStation Cloud Service sera disponible seulement en 2014.

Prix agressif et stratégie plus douce

Au contraire de Microsoft, Sony a opté pour une stratégie agressive en matière de prix tout en refusant de mettre en place des contraintes identiques. Rien n’indique que le constructeur japonais n’avait pas les mêmes projets pour l’occasion ou la connexion permanente. Cependant, une chose est sûre, Sony a préféré choisir de ne pas se lancer sur ce terrain glissant pour le plus grand plaisir des joueurs. Une stratégie plus respectueuse du client qui pourrait s’avérer payante. Aucun doute, cette année, Sony a marqué des points. Microsoft est sans doute allé trop loin dans le contrôle.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut