Des dons humoristiques pour ne pas sauver l’UMP

Nous refusons de financer votre parti d’assistés.” “Voici un chèque d’un centime, merci de m’envoyer un reçu pour le déduire de mes impôts.” Depuis le lancement de l’appel aux dons pour l’UMP, certains ont choisi d’envoyer des courriers (plus ou moins) humoristiques pour régler leurs comptes avec le parti de Sarkozy. Nouvelle tendance sur les réseaux sociaux, ces lettres sont prises en photo et partagées avant d’être (peut-être) postées comme celle du Parti communiste d’Oullins.

Depuis trois semaines, les réseaux sociaux sont envahis par des photographies de courriers humoristiques destinés à ne pas sauver l’UMP. Réactions face à la demande d’argent du parti politique, ils font office de défouloir, permettant à certains de régler leurs comptes. Œuvre d’opposants politiques, de plaisantins, de militants pour le mariage pour tous, voire de partis politiques – à l’image du PC d’Oullins (lire ici) –, ils rivalisent d’imagination et d’humour, naviguant entre la finesse et le mauvais goût. Dans la majorité des cas, les propos sont avant tout corrosifs, mais injures et autres missives désagréables sont également au rendez-vous. Ainsi recense-t-on une lettre accompagnée d’un tube de vaseline, une autre d’excréments de chat(s).

L’esprit d’Hara-Kiri et de Groland

Regroupant l’ensemble de ces courriers et encourageant les indécis à franchir le pas, la page Facebook Grande souscription de l’UMP compte 2 446 “J’aime” en trois semaines d’existence, et “16 288 personnes en parlent”. Marc Bihan, son administrateur, explique sa démarche : “Au début, on l’a fait pour rigoler. Quand j’ai eu l’information que l’UMP cherchait de l’argent pour combler sa dette, ça m’a paru incroyable.” Rédacteur en chef du magazine satirique Zarma, amateur d’humour à la Hara-Kiri ou Groland, Marc Bihan confesse des idées politiques plus proches du Front de gauche que de l’UMP. Néanmoins, il se refuse à donner des consignes à ceux qui veulent écrire, si ce n’est celle d’être drôle : “Il n’y a aucune censure, ou d’ordre, les gens font ce qu’ils veulent. Je ne demande pas que les gens envoient des bombes ou fassent les terroristes, ça doit rester marrant.”

L’UMP temporise

Du côté du parti de Jean-François Copé, on temporise le mouvement. Contactée par Lyon Capitale, une source interne admet que quelques courriers ont été reçus, tout en émettant certains doutes sur l’envoi des lettres : “On a vu tourner les photos sur les réseaux sociaux, mais les gens ne postent pas forcément les enveloppes.” Courrier reçu ou pas, telle n’est pas la question au final. En étant partagées sur le Web, ces lettres ont fait mouche et leurs créateurs ont fait passer leur message : ils ne sont pas d’accord avec l’UMP et ne verseront pas le moindre centime à un parti qu’ils préfèrent voir disparaître.

(Les illustrations de cet article sont issues de la page Facebook “Grande souscription de l'UMP”)

1 commentaire
  1. Sophie_Lyon - sam 20 Juil 13 à 23 h 12

    Belle créativité !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut