Destiny

5 bonnes raisons de ne pas acheter Destiny

Énorme blockbuster, développé par les créateurs d'Halo, le jeu vidéo Destiny est sorti ce 9 septembre sur PS4, Xbox One, PS3 et Xbox 360. Nous vous proposons cinq bonnes raisons de ne pas l'acheter.

Destiny est un énorme jeu vidéo qu'il est impossible de tester en seulement quelques heures. C'est pour cela que nous ne vous proposerons pas de critique avant quelques jours. Néanmoins, après avoir parcouru longuement le jeu lors des phases de bêta, puis avec une version commerciale, nous pouvons d'ores et déjà vous donner cinq bonnes raisons de ne pas l'acheter (mais aussi cinq bonnes raisons de l'acheter dès maintenant, lire ici).

Vous n'aimez pas jouer avec d'autres personnes

Destiny est un jeu de tir, d'aventure et d'action en monde ouvert. Dans ce contexte, d'autres joueurs peuvent intervenir dans votre quête. Il est bien sûr possible de parcourir les différents niveaux tel un loup solitaire, mais cela serait perdre une grande partie de l'intérêt du titre : des affrontements épiques à plusieurs joueurs face à des créatures toujours plus fortes. Si vous êtes amateurs d'aventure solo où le scénario et l'ambiance priment sur tout le reste, Destiny risque de vous décevoir.

Un arrière-goût d'Halo

L'influence des créateurs d'Halo est bien là. Le jeu est dépaysant, simple à prendre en main, et reste dans la droite lignée de la saga de Bungie même s'il ne partage pas le même univers. Forcément, ceux qui n'ont jamais aimé Halo ont de grandes chances de ne pas accrocher à Destiny. Le jeu se serait appelé Halo le MMO FPS, cela n'aurait presque surpris personne. Pas de doute, le rejet pourrait arriver très rapidement chez les allergiques à Master Chief.

Un jeu répétitif

Comme tous les jeux du genre MMO, Destiny reste légèrement répétitif au début. Il est nécessaire de monter en niveau et donc de faire régulièrement la même chose pour y parvenir. Cela peut vite devenir lassant lorsque l'on peine à rentrer dans le jeu. De plus, il est impossible de faire l'impasse sur ces premières heures répétitives, la suite devient vite trop difficile. Il faudra donc accepter de tuer à la chaîne les éternels mêmes ennemis pour ensuite monter en puissance. Au passage, les cinq premières heures de Destiny correspondent à celles de la bêta. Ceux qui n'avaient pas accroché à cette dernière risquent de souffrir et de vite laisser tomber le titre.

Pour l'ambiance de blockbuster explosif, on repassera

Destiny est très loin d'un Call of Duty ou d'un Battlefield. Le jeu est parfois propice à la contemplation et aux moments calmes. À aucun moment, il ne s'agit d'un long couloir d'actions ininterrompues que l'on bouclerait en moins de cinq heures avec grand plaisir. Destiny est un titre qui demande de l'implication et de la patience. Il faudra ainsi dépasser un début légèrement poussif et accepter que le scénario reste avant tout un prétexte pour voyager de planète en planète à la découverte de nouvelles quêtes. Destiny n'a rien du grand huit sans temps mort, mais s'impose comme une aventure qui tend souvent vers le jeu de rôle. Les amateurs de FPS décomplexés risquent de déchanter.

Ça passe ou ça casse

Avec Destiny, aucune demi-mesure : soit vous accrochez à l'univers et au concept d'un MMO FPS qui tire ses influences de plusieurs titres (Halo, Borderlands, Diablo III, World of Warcraft, Mass Effect), soit vous rejetez totalement l'aventure et décidez de revendre le jeu. Ça passe ou ça casse. Il est difficile de continuer d'avancer lorsque l'on n’arrive pas à rentrer dans l'univers. Aimer l'ambiance de la saga Halo est un plus qui permet de faire pencher la balance en faveur de Destiny. De même, si la version bêta vous a laissé de marbre, ce n'est sans doute pas la peine de tenter l'expérience (même si le jeu définitif est plus beau). Enfin, il est possible d'attendre que le prix du titre baisse. Il est déjà proposé autour de 52 euros, ce qui peut rendre la déception plus acceptable qu'un titre vendu à 70 euros. Au pire des cas, il sera toujours possible de le revendre sur le marché de l'occasion pour une trentaine d'euros.

Lire aussi :

Destiny : 5 bonnes raisons de l'acheter dès maintenant

Xbox One, PS4 : Où acheter le jeu Destiny au meilleur prix ?

à lire également
Pas d'image
Ce lundi soir, la finale de la e-Ligue 1, championnat de France de FIFA 18, a opposé l’OL au LOSC. Résultat : Rafsou, le joueur de l’Olympique Lyonnais virtuel a remporté la victoire.
Faire défiler vers le haut