Jean-Marie Girier (au premier plan) arrivant à l’Elysée avec Arnaud Leroy, Sibeth Ndiaye, Benjamin Griveaux, Richard Ferrand et Julien Denormandie, le 14 mai 2017 © Stéphane de Sakutin / AFP
Ce n’est finalement pas sur les ristournes d’Olivier Ginon à En Marche que la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron se judiciarise, mais sur une affaire lyonnaise. L’opposition LR suspecte les collectivités présidées par Gérard Collomb d’avoir apporté un soutien illégal au futur président de la République pendant la campagne électorale. La justice veut désormais savoir si ces activités, exercées dans ce qui est habituellement un angle mort de la Commission des comptes de campagne et des magistrats, sont répréhensibles.
L’édito du mensuel – Une enquête préliminaire a été ouverte pour répondre à une question simple en apparence : la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron a-t-elle bénéficié du soutien matériel ou financier des collectivités locales gérées par Gérard Collomb ? Posée comme ça, la réponse semble évidente.
Les élus LR n'en démordent pas. Ils soupçonnent toujours la ville et la métropole de Lyon d'avoir mis a disposition des moyens humains et matériels pour la campagne d'Emmanuel Macron. Pour en avoir le cœur net, ils ont décidé de saisir le procureur de la République de Lyon. 
Emmanuel Macron à l’hôtel de ville de Lyon avec Gérard Collomb, le 2 juin 2016 © Tim Douet
La campagne présidentielle victorieuse d’Emmanuel Macron suscite toujours bien des interrogations. À Lyon, ville pionnière du macronisme, l’engagement total de Gérard Collomb et de ses proches interpelle l’opposition LR, qui se demande si des moyens publics n’ont pas été détournés à des fins partisanes. Les derniers mois d’Emmanuel Macron à Bercy interpellent aussi. Lyon Capitale a voulu obtenir des réponses à ces interrogations, mais se heurte au mur de la transparence.
Pas d'image
Depuis sa nomination à la tête du ministère de l’Intérieur, Gérard Collomb a été passé à la loupe par la presse hexagonale. Considéré comme l’un des soutiens les plus actifs d’Emmanuel Macron, tous portent le même regard sur ce baron de la gauche installé place Beauvau après des années d’attentes.
Pas d'image
Alors qu’Édouard Philippe vient de présenter son gouvernement aux Français les commentaires vont bon train sur les nouveaux ministres. Parmi eux, le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb a été nommé ministre de l’Intérieur. Place des Terreaux, les Lyonnais ont leur avis sur la question.
Pas d'image
Alors que les groupuscules d'extrême droite radicale tentent de faire du Vieux-Lyon leur bastion, les résultats du scrutin présidentiel prouvent que cette stratégie territoriale n'influe absolument pas sur la coloration politique quartier.
Emmanuel Macron
Élu 8e président de la Ve République avec 66,10% des suffrages face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron récolte de très bons scores dans le Rhône, où le Front national est en dessous de ses résultats nationaux. Le mouvement En Marche est bien positionné dans plusieurs des 14 circonscriptions du département en vue des législatives.
Emmanue Macron vainqueur
Emmanuel Macron était le favori de cette présidentielle dans toutes les communes de l’agglomération lyonnaise. Mais où le candidat d’En marche a-t-il réalisé ses plus gros scores ?
Yves Blein
Résultat du 7 mai et perspective pour les législatives dans la 14e circonscription du Rhône.

Posts navigation

1 2 3 4 34 35 36